• LIEUX DE PAIX ABBAYES ARTS SCUPLTURES ARCHITECTURE

     

    Descriptions des lieux les plus beaux aménagés par l'homme, documentaires et images de très belles d'oeuvres d'art exceptionnelles, culturelles, sculpture, architecture, jardins sont le sujet de cette rubrique. Les sources serons chaque vois notées afin de ne pas déroger à la règle des droits d'auteur à respecter. Aussi, si une erreur était commise n'hésitez pas à me le faire savoir.

    Ces lieux enchanteurs et paisibles, nous permettent de voyager au travers d'un patrimoine absolument remarquable. Nous y voyagerons aussi dans le temps et dans l'histoire.

    © Colinearcenciel

  • Afficher l'image d'origine

    Anges en papier mâchés, légers pour un plafond du site : http://www.canche-authie-baie-de-somme.fr/adherent.php?id=27

    Résultats de recherche d'images pour « centerblog bannière ange »

     

    L'Abbaye de Valloires est une fondation des moines cisterciens dès le XIIème siècle. Située dans la commune d'Argoules dans la Somme et reconsstruite au XVIIIème siècle ; elle demeure aujourd'hui bien vivante, entretenue et conservée par les moines, avec des jardins somptueux possédant des milliers d'espèces peu communes (notamment les roses), un potager, un site d'une très grande beauté où sont organisés des retraites et bien d'autres activités. Les moines cisterciens accordent beaucoup d'importance au travail et aux actes de générosités, s'intégrant ainsi à la société de manière positive et procheS des gens des alentours tout en menant une vie spirituelle très intense.

     Afficher l'image d'origine

     

    Voici une vue de cette toute belle abbaye. Source : Au gré de mes ballades : http://1jourphoto.canalblog.com/archives/2012/09/09/25063520.html

     

    Cette abbaye du diocèse d'Amiens, patronée par Notre Dame, est fondée en 1138. La fin de la construction se situe en 1226,  puis 1730 et 1756. Plusieurs congrégations y séjournèrent : les cisterciens de 1138 à 1790, ensuite les Basiliens de 1817 à 1880 et puis les religieux de Saint Vincent de Paul, depuis 1922.

    En 1138, les moines cistercien signèrent avec Guy II de Ponthieu la fondation d'une abbaye qui est la douzième file de l'abbaye mère de Citeaux.  Les moines s'y établirent définitivement à Valloires dans la vallée de l'Authie en 1158.  Au sommet de sa prospérité, aux XIIème et XIIIème siècles, l'abbaye accueillait une centaine de moines. Cette prospérité permit la construction d'une première abbatiale de style ogival dès 1226. Les comtes de Ponthieu en firent leur nécropole. 

    Lors de la bataille de Crécy en 1346 ; la guerre de Cent Ans menace la région et les moines se réfugient à Abbeville ou à Montreuil sur Mer. Les Anglais ensuite et les Bourguignons dominèent le Ponthieu au XVème sièce et pillent l'abbaye. 

    L'abbaye conservait ses privilèges octroyées par les rois de France. Ainsi, en septembre 1467, le roi Louis XI  les confirma par ses lettres patentes.

    Louis XI.Portrait anonyme (XVe siècle). Brooklyn Museum, New York.

     

    Louis XI.
    Portrait anonyme (xve siècle).
    Brooklyn Muséum New York.

    Cependant, l'abbaye sera à nouveau pillée par les Huguenots et les Espagnols au XVIème et XVIIème siècle les impériaux pillent à leur tour l'abbaye. Et au cours de la guerre de Trente Ans, l'abbaye sert de cantonnement aux troupes de Louis XIII. Mais à la fin du XVIIème siècle, l'abbaye se retrouve assez délabrée.

     
    Cloître de l'abbaye
     
    Afficher l'image d'origine

    Heureusement, l'abbaye fut reconstruite au XVIIIème siècle : les travaux se sont achevés déjà vers 1730. Mais en 1738, l'abbatiale s'effondra et il fallut reconstruire une nouvelle église. Sur les ordres de dom Comeau, prieur de l'abbaye de 1732 à 1767 et de monseigneur d'Orléans de La Motte, évêque d'Amiens et de l'abbé commendataire,  les travaux débutèrent en 1741 sur les plans de l’architecte Raoul Coignard, architecte notamment,  de l'abbaye de Cercamps  près de Frévent. La décoration intérieure fut confiée au sculpteur autrichien Simon Pfaff de Pfaffenhoffen  et au ferronnier d’art Jean Baptiste Veyren  dit « Vivarais ». La nouvelle église fut consacrée en 1756. 

    Si, nous parlons de son histoire, nous verrons dans l'article suivant, les magnifiques sculptures situées dans les bâtiments et les artistes qui les ont conçues car elles sont absolument remarquables, notamment les sculptures d'Anges ainsi que le choeur de l'abbatiale.

    Voici quelques photos des jardins remarquables de cette Abbaye.

    Afficher l'image d'origine

     

     

     

    Visite guidée des jardins de l'abbaye

     

    Résultats de recherche d'images pour « centerblog bannière ange »

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »

     

     

     

    Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »

     

    Résultats de recherche d'images pour « centerblog bannière ange »

    Simon Pfaff de Pfaffenhoffen, né à Vienne le 1er mais 1715 et décédé en 1784 à Avallon (en Yonne), est une baron autrichien, sculpteur du décor de l'abbaye de Valloires dans la Somme. 

    Simon Pfaff de Pfaffenhoffen, baron autrichien, est né  au sein d'une famille de noble lignée de chambellans et conseillers intimes des empereurs. Fils cadet du baron Jean Pfaff de Pfaffenhoffen (officier) et de Barbe d'Eusseim-Sindarlangin, gouvernante des archiduchesses futures épouses de l'électeur de Saxe et roi de Pologne  et de l'empereur Charles VII. Exilé en France après un double homicide (à la suite d'un duel mortel à la cour de Vienne avec un de ses camarades élève officier, il tue l'officier chargé de son arrestation).

    Réfugié en France, il est parrain du peintre Jean Simon Berthélemy,la présence de Pfaff de Pfaffenhoffen à ce baptême permet de le savoir en France dès 1745.

    Il s’établit à Saint Riquier en 1750  où il se maria, en 1751, avec la fille du notaire. Sept enfants sont nés de cette union. Sa femme décéda en 1773.

    Il fut nommé sculpteur figuriste du comte d'Artois,  frère de Louis XVI, le futur Charles X,  et s'installa à Avallon en 1783.

     

    Il fut réintégré dans la noblesse autrichienne à titre posthume par l’Empereur Joseph II. 

    Dans son atelier installé à Abbeville, il travailla le bois, la pierre, le marbre, la terre cuite. Son talent lui permit de réaliser une œuvre abondante et riche.

    Il a décoré l’église abbatiale de Valloires de manière somptueuse en collaboration avec le ferronnier Jean Baptiste Veyren.  On lui doit :

    - le buffet d'orgues en chêne et tilleul sculpté d'instruments de musique,

    Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »

     

     

    Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »

     

    Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »

     

    Résultats de recherche d'images pour « église abbatiale de Valloires buffet d'orgue »

    - le mobilier liturgique (confessionnal, autel latéral, maître-autel, stalles),

    Image associée

     

    Simon Pfaff de Pfaffenhoffen

    - les sculptures de Moïse, Aaron, Pierre, Paul, saint Martin, Bernard de Clairvaux...

     

    il a décoré également de boiseries sculptées, la salle capitulaire et la sacristie de l’abbatiale.

    A Saint-Riquier, il décora de lambris sculptés sa demeure, l'hôtel du Cygne (classé Monument historique), 14, rue de l'Hôpital, où il vécut de 1750 à 1783. Il réalisa le maître-autel de la chapelle de l'Hôtel-Dieu dont le retable est orné des statues de Saint Nicolas et de Saint Augustin et de deux médaillons en bas-relief représentant Jésus guérissant un malade et Jésus recevant l'hospitalité chez Marthe et Marie.

    Il a aussi sculpté des portes d'hôtels particuliers à Abbeville. Il décora le château de Brailly Cornehotte  (Somme).

    Simon Pfaff de Pfaffenhoffen

    On trouve également certaines de ses œuvres à Avallon et au musée Hohenzollern à Berlin.

    VISITE PRIVEE DE L'ABBAYE DE VALLOIRES

    Résultats de recherche d'images pour « centerblog bannière ange »

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique