• 71. Above Majestic

    Au-dessus de Majestic.

    Le film que tout le monde attend de David Wilcock et Corey Goode PART 1

    « Puisse la Vérité me protéger dans toutes mes voies » Rig Veda

    Résultat de recherche d'images pour "photo libre de droit espace et cosmonaute"

    Above Majestic, le film qui dévoile les programmes spatiaux secret : aperçu sous-titré en français 29 octobre 2018 Dans « Galactiques & E.T. »

    Résultat de recherche d'images pour "photo libre de droit espace et cosmonaute"Monument des Conquérants de l’espace

    Le monument des Conquérants de l’Espace (en russe) : Монумент « Покорителям космоса ») est un monument érigé en 1964 à Moscou, en Russie, pour célébrer les prouesses de l’Union soviétique  dans le domaine de l’exploration spatiale. Décrivant une fusée s’élevant sur son panache de fumée, il s’agit d’une œuvre en titane  de 110 m de haut, inclinée à 77°. Le Musée de l’astronautique est situé à sa base dans le nord-est de Moscou  près de l’avenue Mira, à 20 minutes à pied du centre-ville. L’hôtel Cosmos et le centre des expositions  sont situés à proximité. La station de métro la plus proche est VDNh.
    Depuis les années 1960, cette partie de Moscou possède une forte concentration de lieux liés à l’espace. Plusieurs rues de la zone ont été nommées en souvenir de pionniers de l’astronautique (Nicolas KibaltchitchFriedrich TsanderYouri Kondratiouk ou des créateurs du programme spatial soviétique (Sergueï Korolev). À l’est du monument, l’allée des cosmonautes présente des bustes des cosmonautes soviétiques.

    Le choix de cet endroit de la capitale russe est peut-être lié au fait que l’avenue Mira se dirige vers la banlieue nord-est de Moscou où, à Podlipki (actuelle Koroley), une partie du programme spatial était basé. Sergueï Korolev lui-même vivait dans une maison à quelques pâtés du monument. La partie principale du monument est un obélisque terminée par une fusée et ressemblant au panache de fumée de celle-ci. Elle mesure 107 m de haut et, sur une suggestion de Korolev, recouverte d’une couche de titane. L’obélisque n’est pas perpendiculaire au sol, mais incliné de 77° par rapport à celui-ci.
    Sur le piédestal de pierre du monument est gravé un poème de Nikolaï Gribatchev en russe :
    « И наши тем награждены усилья,
    Что поборов бесправие и тьму,
    Мы отковали пламенные крылья
    Своей
    Стране
    И веку своему! »
    « Et la récompense de nos efforts fut qu’après avoir triomphé de l’oppression et des ténèbres, nous avons forgé des ailes de feu pour notre pays et notre siècle ! »

    La toile cosmique (cosmic web) est la structure qui décrit la distribution en 3D de la matière en cosmologie. Cette toile cosmique, Corey Goode et David Icke en parle.

    La toile cosmique prend en compte la matière noire ainsi que la matière lumineuse, et se distingue des structures à grande échelle de l’Univers qui s’étendent à tous types de composants de l’Univers. En s’effondrant gravitationnellement, la matière a produit et continue de produire un vaste réseau de filaments rassemblant galaxies et amas de galaxies sur des échelles de plusieurs centaines de millions d’années-lumière. Les astronomes commencent à voir la structure plus fine de cette toile cosmique entre les galaxies telle qu’elle était y a plus de 10 milliards d’années. Vous trouverez plus d’explication ICI dans un article de futura sciences.

    Le but de cet article est d’apporter une documentation supplémentaire aux divulgations de Corey Goode et David Wilcock pour ceux qui découvriraient toutes ces choses qui furent tues pendant tant de temps.

    Au vu de la situation actuelle du monde qui alarme certainement nos voisins d’autres planètes et dimensions, ceux qui ont de l’empathie et des bons sentiments à notre égard, comme vous le verrez, et que le sombre plane aussi sur le destin des humains, il est certainement important d’être au courant de ces réalités qui éveillent et, permettent de se rendre compte que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers et que nous avons des alliés. Il est nécessaire pour chacun d’élever au plus haut ses vibrations afin d’accueillir le Créateur de l’univers et de le Vénérer, le Respecter et le Prier car, comme le dit le « bon sens populaire » les prières ne vont jamais nulle part.

    Pour tous ceux qui diraient :« Ô tout cela n’est qu’invention et chimère », peu importe, je ne veux aucunement vous convaincre mais si vous pouvez avancer dans la foi dans un Être Bon appellé Grand Esprit, Créateur des Univers, ou quelque soit le terme et que vous arrivez à méditer : vous en serez renforcé dans le chemin de la vie où il est nécessaire de maintenir non seulement l’équilibre mais s’épanouir dans la spiritualité de notre être qui apporte épanouissement réel et éclaire le chemin afin de nous éviter les pièges des illusions du monde. Nous entrons maintenant dans le sujet sans attendre.

    Voici un interview en français de J. Robert Oppenheimer, appellé « le père de la bombe atomique ».

    Voici aussi un courte biographie de ce scientifique.

    Élevé dans une famille fortunée, intellectuelle et libérale, il maîtrise l’allemand, l’anglais et le français (mais aussi il étudia beaucoup le sanskrit, langue que l’on ne retrouve plus étonnement sur google translate) au point qu’il peut lire les ouvrages des plus grands chimistes, mathématiciens et physiciens  de l’époque dans leur langue maternelle. Profitant des enseignements des meilleurs physiciens européens, il publie des articles importants en mécanique quantique, en physique des particules et en physique nucléaire. 

    Il est également reconnu par la communauté scientifique  pour la publication d’une thèse concernant la naissance des trous noirs dans l’Univers. Pendant les années 1930, ses travaux théoriques et son prestige font de l’université de Californie à Berkeley l’un des plus importants centres de recherche en physique.
    En février 1943, malgré l’opposition des services de sécurité de l’armée américiane due au passé gauchiste d’Oppenheimer, le général Leslie Richard Groves le nome directeur scientifique du Projet Manhattan.Sous sa direction efficace, le Laboratoire national de Los Alamos  met au point les trois premières bombes atomiques de l’Histoire. Même s’il juge que les États-Unis auraient dû transmettre plus d’avertissements au Japon avant de bombarder Hiroshima et Nagasaki, il reste partisans de l’usage des bombes atomiques. Après la Seconde Guerre Mondiale, il est nommé président du General Advisory Committee qui conseille la Commission de l’énergie atomique des Etats-Unis.  
    En 1953, pendant le maccarthysme,  Oppenheimer voit son habilitation de sécurité révoquée en raison de son opposition au développement des armes thermonucléaires.  

    En 1963, il est réhabilité politiquement lorsque le gouvernement des Etats-Unis lui décerne le prix Enrico-Fermi. Il termine sa carrière à l’Institute for Advanced Study  qui devient, sous sa direction, un centre de recherche fondamentale de premier plan.

    Oppenheimer participe à d’autres activités sociales, mais « reste un solitaire ». Pendant ses études, il n’entretient aucune relation féminine et n’a que deux amis, William Boyd et Frederick Bernheim, qu’il fréquente assidûment. Cet isolement social est la conséquence de plusieurs traits : difficulté à se lier socialement, « intellectualisme compulsif », érudition et gaucherie, lesquels exaspèrent des collègues qui le jugent « arrogant et hautain ». Cependant, des collègues d’études diront qu’il était « extraordinairement [brillant] et [intéressant] », « exceptionnel, doté d’une intelligence remarquable ». Il fait aussi montre d’un large vocabulaire, s’amusant avec les mots en compagnie de collègues. En 1975, Bernheim dira : « Je le vis briller subitement, de l’éclat d’un immense physicien, alors que moi je peinais à seulement terminer Harvard. »

    Pendant ses deuxième et troisième années à Harvard, tout en poursuivant ses études, il est assistant de laboratoire de Bridgman. À cette époque, il étudie la théorie classique de l’élection et la conduction thermique.

    Pourtant, à l’université, le physicien John Clarke Slater, avec l’aide de Niels Bohr et Hendrik Anthony Kramers,  tente d’établir une théorie qui concilierait la nature particulaire des  photos et l’aspect du rayonnement électromagnétique. Oppenheimer expliquera son manque d’intérêt pour la recherche de pointe par son désir de connaître ce qui avait déjà été découvert, pas de trouver ce qu’il restait à découvrir. En juin 1925, il est reçu Bachelor of Arts  de chimie avec la mention summa cum laude.  Il a donc obtenu son diplôme en trois ans, au lieu des quatre années habituelles.

    Au mois d’août 1925, il retourne au Nouveau-Mexique en compagnie de ses parents, qui s’y plaisent. Avec l’historien Paul Horgan et son frère Frank, il fait de longues promenades à cheval. Katherine Chaves Page lui conseille de voyager le plus légèrement possible, ce qu’il fait. Cependant, lors d’une excursion, il vient à manquer d’aliments. Pour apaiser les douleurs de la faim, un compagnon lui prête une pipe  à tabac. C’est à cette époque qu’il prend l’habitude de fumer la pipe et la cigarette, qu’il conservera toute sa vie.

    Le physicien Walter M. Elsasser découvre un « aspect inattendu de la personnalité » de l’Américain : une soif de spiritualité  sans limites qu’il met à profit pour explorer les textes sacrés de la religion hindoue. Il lit le sanskrit  et peut traduire sur-le-champ des versets entiers de la Bhagavad-Gita et des Upanishads.

    Corey Goode explique que l’explosion de la bombe atomique a touché le Web cosmique ou la toile cosmique permettant ainsi une communication et voyage plus direct des extraterrestres car, Oppenheimer n’avait pas pu mesuré les conséquences importantes dans l’espace du « rayonnement » et action direct sur cette toile cosmique qui ouvrit des possibilités de communication plus directe et c’est ainsi que les extraterrestres virent que la planète avait évoluée mais pas assez spirituellement ce qui a des conséquences sur le comportement des groupes terrestres. Le niveau de conscience aurait permis un comportement plus équilibré. Cependant, des extraterrestres se sont alors investis pour bloquer certains centres prêts à envoyer des missiles nucléaires qu’ils n’ont plus envoyé car des vaisseaux extraterrestres purent, grâce à leur technologie avancée, bloquer ce processus : cette situation se répéta dans divers centre nucléaire de la planète terre. Un exemple raconté ici :  » C’est l’un des événements les plus remarquables dans l’histoire des rencontres d’ovnis avec l’armée. Ce cas s’est produit en mars 1967 dans une base dans laquelle étaient entreposés d’une grande quantité d’armes nucléaires. Des témoins ont vu un ovni rouge et brillant planer juste devant l’ouverture principale. Après cela, tous les missiles nucléaires ont été désactivés et étaient complètement hors service. Le 16 Mars 1967, Robert Salas est officier de tir sur un des sites de Malmstrom AFB où il contrôle dix silos de Minuteman (missile balistique intercontinental (ICBM) américain à ogive nucléaire lancé depuis le sol.). Son adjoint dans la capsule, le lieutenant Fred Meiwald dort lorsque Salas reçoit un appel d’un garde qui lui dit qu’un objet lumineux se déplace dans le ciel et qu’il ne s’agit pas d’un avion. Salas, septique par rapport à ce sujet, ne peut quitter son poste, mais demande quand même au gardien de le rappeler si la situation venait à évoluer. Quelques instants plus tard, le garde, angoissé, rappelle Salas pour lui dire que l’Ovni est en vol stationnaire près du portail de sécurité. Salas réveille donc Meiwald et c’est alors que des voyants rouges s’allument sur la console de surveillance et où on pouvait lire  » No Go « . Ce qui veut dire qu’un Minuteman est désactivé. En 2012, lors de sa présentation dans le cadre des Repas Ufologiques à Paris, Robert Salas a parlé en détail de ces événements qui ont changé sa vie ».

    Merci à tous ceux qui contribuent à la construction de cet article via les documentations déposés sur la toile.

    ©  Colinearcenciel

    « LES VOYAGEURS DE L'ESPACE

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :