• LES VOYAGEURS DE L'ESPACE

     

     

    LES VOYAGEURS DE L'ESPACE


     Gueorgui Mikhaïlovitch Gretchko à droite sur ce timbre de l'Union Soviétique
     
     

    Tant il est vrai que les témoignages d'astronautes sont évidemment plus intéressants et parlants que ceux du commun des personnes ayant vécu des expériences d'enlèvements ou d'autres types d'expériences avec les ovnis ou les E.T. Voici le témoignage de 6 astronautes

    1. Gueorgui Mikhaïlovitch Gretchko

    Gueorgui Mikhaïlovitch Gretchko est un astronaute russe. Il effectua la première sortie spatiale en combinaison Orlan le 20 décembre 1977, pendant la mission Salliout 6 EO-1. Il fut décoré deux fois du titre de Héros de l'Union soviétique. Il quitta le programme spatial en 1992 pour donner des conférences en physique atmosphérique.L'astéroïde (3148) Grechko découverte par l'astronome soviétique Nikolaï Stepanovitch Tchernyh en 1979 porte son nom. Entre1975 et 1985 , Gueorgui Gretchko effectua 3 missions en tant qu'ingénieur de vol : Soyouz 17 et Soyouz 26 durant lesquels il cumula plus de 134 jours de présence dans l'espace, battant le record de durée de vol de l'époque (plus de 96 jours sur le vol Soyouz 26). Le 11 janvier 1975 Gretchko participe à la mission Soyouz 17 lancée en direction de Saliout 4. Il revient sur Terre le 10 février 1975. Le 10 décembre 1977 : Gretchko participe à la mission Soyouz 26 lancée en direction de Saliout 6, en tant que membre de l'expédition Saliout 6 EO-1. Il revient sur Terre le 16 mars 1978 à bord de Soyouz 27.  Le 17 septembre 1985 : Gretchko participe à la mission Soyouz T-14  lancée en direction de Saliout 7, en tant que membre de l'expédition Saliout 7 EP-5. Il revient sur Terre le 26 septembre 1985 à bord de Soyouz T-13.

    Il raconte : « Je me faufilai à nouveau dans le module intermédiaire. Jouri Romanenko   avait, pendant tout ce temps, assuré ma protection en me retenant par les jambes pour éviter que je ne parte dériver dans l'espace. Il me dit alors : “Comment se fait-il que je reste ici à regarder la Terre et les étoiles à travers une vitre ? Laisse-moi voir à quoi elles ressemblent là dehors !” Je me glissai de côté et le laissais passer jusqu'au sas de sortie. Il se propulsa comme une torpille pour me contourner. Il était déjà dehors lorsque je m'aperçus soudain que son filin de sécurité frétillait comme un serpent derrière lui et qu'il n'était fixé à rien. Je m'en saisis et lui demandais : “Où est-ce que tu crois que tu vas t'envoler comme ça ?” »

    Gueorgui Mikhaïlovitch Gretchko a déclaré : "Si j'étais autorisé à dire ce que j'ai vu dans l'espace, le monde en serait stupéfait" !

    2. John Glenn

    Il est né le 18 juillet 1921 à Cambridge et quitte ce monde le 8 décembre 2016. Il était pilote de chasse et astronaute puis devint un homme politique américain. Entré dans le corps des Marines américain, il participe à la seconde guerre mondiale en tant que pilote de chasse et puis poursuit par après sa carrière en tant que militaire et participe aussi à la guerre de Corée. Puis, il devint pilote d'essai et rejoint en 1959 le premier groupe d'astronautes sélectionné par la NASA.Il fut le premier américain à effectuer un vol orbital autour de la terre dans le cadre de <la mission riendship7 du programme Mercure près de 10 mois après le vol inaugural du soviétique Youri Gagarine. Il quitte la NASA en 1963 et entame une carrière politique pour devenir finalement Sénateur de l'Ohio pour le parti démocrate sans interruption de 1974 à 1999 et en 1998, <strong>à l'âge de 77 ans, il effectue un dernier vol dans l'espace à bord de la navette spatiale américain dans le cadre de la mission STS-95.

    A la fin des années 1950, Glenn commence à s'intéresser au domaine spatial qui se développe à cette époque. Il obtient de participer à des travaux réalisés par l'agence spatiale américaine, la NASA, tout juste créée, portant sur la mise au point d'un simulateur requérant l'expertise d'un pilote. Par la suite, il participe à la conception du vaisseau Mercury en tant qu'expert. Lorsque la NASA décide de sélectionner ses premiers astronautes parmi des pilotes militaires en 1959, il fait partie des 100 pilotes volontaires. Après avoir franchi plusieurs séries de tests physiques et psychologiques, Glenn est retenu pour faire partie du premier groupe de 7 astronautes qui comprend également Scott Carpenter, Gordon Cooper, Gus Grissoms, Wally Schirra, Alan Shepard et Deke Slayton.

    Ces hommes ont été sélectionnés pour voler à bord des vaisseaux du programme Mercury, premier programme spatial habité américain. Il reçoit une formation diversifiée comprenant à la fois des cours théoriques sur le domaine spatial et des séances d'entrainement dans des simulateurs.

    En parallèle, comme ses collègues, il est assigné à un groupe de travail voué à la conception du poste de pilotage et participe à ce titre aux débuts de la conception du programme Apollo. Pour les deux premières missions du programme Mercury, qui sont de simples vols suborbitaux, il est suppléant des astronautes Shepard et Grissom.

    Glenn est affecté à la troisième mission du programme Mercury qui doit constituer le premier vol orbital habité américain. L’armée américaine envisage, dans le cadre d'un projet plus large connu comme l'opération Northwoods, qu'au cas où le vol tournerait mal et Glenn serait tué, d'attribuer l'accident à une action du gouvernement de Fidel Castro et justifier devant l'opinion publique l'invasion de Cuba.Après un lancement repoussé à plusieurs reprises à la suite de dysfonctionnement des équipements ou de problèmes météorologiques, il décolle le 20 février 1962 depuis la base de Cape Canaveral en Floride à bord de la capsule Mercury-Atlas 6 dans le cadre de la mission Friendship 7.

    Alors qu'il achève de boucler une première orbite le système de contrôle d'orientation automatique tombe en panne et Glenn doit prendre les commandes pour stabiliser le vaisseau. Durant le vol, une télémesure transmise au sol indique que le bouclier thermique, qui doit protéger la capsule durant la rentrée atmosphérique, n'est plus solidaire du vaisseau, ce qui pourrait entrainer la destruction de la capsule et la mort de son pilote.

    Pour parer à cette éventualité, les responsables de la mission décident de ne pas larguer la rétrofusée avant la rentrée atmosphérique (celle-ci est fixée sur le bouclier thermique). Après avoir bouclé trois orbites, le vaisseau décélère et entame la phase très violente qui caractérise l'entrée dans l'atmosphère.

    Glenn voit passer par les hublots des morceaux de la rétrofusée mais la vitesse a suffisamment diminué à ce stade pour que le bouclier thermique puisse rester en place. Glenn amerrit sans encombre au bout de 4 heures, 55 minutes et 23 secondes de vol. L'enquête réalisée après la mission démontrera que l'anomalie détectée sur le bouclier thermique était une fausse alerte due au mauvais fonctionnement d'un capteur.

    À son retour sur Terre, John Glenn est célébré comme un héros national. Il devient un ami personnel de la famille Kennedy.

    Compte tenu de son âge, 42 ans, Glenn a peu de chance d'être sélectionné pour les missions lunaires qui se préparent dans le cadre du programme Apollo. Il quitte la NASA le 30 janvier 1964 puis prend sa retraite du corps des Marines en janvier 1965 avec le grade de coloneJohn Glenn participe à la mission STS-95 de la navette Discovery à l'âge de 77 ans lancée le 29 octobre 1998 (atterrissage le 7 novembre 1998). Il devint ainsi le plus vieil astronaute de l'HistoireJ. Glenn en 1962 revêtu de la combinaison mise au point dans le cadre du programme Mercury photo ci-dessous.

     
     
    L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est SITE-COSMONAUTE-JOHN-GLENN-786x1024.jpg.
     
     
     

    John Glenn a déclaré : "certains rapports d'ovnis sont fondés" et "Je me suis trouvé mal à l'aise lorsque l'on me posait des questions car il y a des choses que nous ne pouvions réellement pas dire. Nous étions obligé de nous taire et cependant nous avons vu des choses là-bàs et des choses étranges : nous ne pouvions rien dire : nos supérieurs avaient réellement peur que nous en parlions de peur de la panique générale et de la guerre des mondes , donc nous devions rester silencieux : maintenant nous ne voyons ces choses que dans nos cauchemars et pourtant l'on voit cela dans des films qui sont très proches de la réalité".

     
     

    3. Donald Kent Slayton

     Donald Slayton a une formation de pilote militaire à l'armée de l'air américaine. Pilotant des bombardier de l'armée de l'air durant la deuxième guerre mondiale, puis devient pilote de chasse et pilote d'essai.

    Il fait partie du premier groupe d'astronautes (Original Seven) sélectionné par la NASA, en 1959. Interdit de vol à cause d'un trouble du rythme cardiaque découvert par la suite, il devient le chef du bureau des astronautes et supervise leur entrainement ainsi que leur sélection pour les programmes Gemini et Apollo. En 1975, il participe au vol spatial américano-soviétique ASTP. Il supervise par la suite les premiers essais de la navette spatiale américaine, mais démissionne en 1980 de la NASA avant son premier vol. Il participe par la suite au sein de petites sociétés aérospatiales au développement de nouveaux lanceurs.  Contrairement aux autres astronautes, Donald vit un ovni lorsqu'il était pilote durant la guerre. Il vit un objet qui lui paru de loin comme un cerf-volant et réalisa que cela n'était pas possible à une hauteur pareille. En s'approchant de plus en plus de cette chose, il vit que c'était un objet de forme ovale ressemble à une soucoupe volante (ovni) il poursuivit cet ovni et il était à 500 kms/h. Lorsque tout à coup l'ovni s'éleva en prenant 45 degrés et fila à toute allure et il ne le vit plus. Il en parla finalement à son supérieur qui lui a recommandé de faire un rapport : rapport dont il n'a plus jamais entendu parlé.

     

     
     
    L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est SITE-7-ASTRONAUTES-_Mercury-Mercury_Seven-Astronauts.jpg.
     
    Le groupe des 7 ASTRONAUTES, les premiers astronautes américain
     
     4. GORDON COOPER

    Gordon Cooper – de son vrai nom Leroy Gordon Cooper, surnommé « Gordo » par ses amis et collègues – est un astronaute américain né le 6 mars 1927 à Shawnee dans l'Oklahoma aux Etats-Unis, et mort le 4 octobre 2004 à Ventura, Californie à l'âge de 77 ans. Il fut l'un des sept astronautes du groupe baptisé « The Original Seven» constitué dans le cadre du programme Mercury, programme de vols orbitaux habités d'une grande importance dans la compétition que se livraient alors les États-Unis et l'Union soviétique en matière de conquête spatiale.

    Gordon Cooper a rappelé dans ses mémoires qu'il n'avait jamais observé personnellement d'OVNI depuis l'espace. Lors de différentes interviews, il a toutefois déclaré avoir eu l'occasion d'observer « sur terre » un OVNI à deux reprises : en 1951, lors d'un vol comme pilote de chasse de l'US Air Force au-dessus de l'Allemagne, puis, en 1957, depuis le sol à Edwards AFB, alors qu'il était employé de la NASA.

    « Je pense que ces vaisseaux extraterrestres et leurs équipages qui visitent la Terre à partir d'autres planètes sont d'une manière évidente un peu plus avancés technologiquement que nous. [....]Pendant des années, j'ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d'horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure: nous devons éviter la panique à tout prix. 

     Gordon Cooper, ONU New York, 1985

    Son témoignage est des plus intéressants et des plus édifiants. D'ailleurs, il en parle dans ce document et ce, de manière détaillée :

     
     

     
     
     
    L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est SITE-GORDON-COOPER-MERCURY-ASTRONAUTE.jpg.
     
    Leroy GORDON ASTRONAUTE pour la mission Mercury
     
     

    5. NEIL ARSMSTRONG et EDWIN ALDRIM Lorsqu'ils furent en mission sur la lune, ils virent de nombreux ovnis voici des images extraites du récit que vous trouvez sur une vidéo à retrouver car cet article a connu un bug donc, un autre article reviendra sur ce sujet. Beaucoup de documents où l'on voit Neil Arsmtrong ne parlant pas du tout de ce sujet.

     
     

    Nous n'irons pas avant dans l'histoire de ces deux astronautes qui semblent avoir été très bouleversé. Bien que d'autres documents pourront revenir sur le sujet qui est souvent évoqué chez les ufologues : une base sur la Lune.

    6. Edgar Mitchell

    Edgar Mitchell, astronaute, a lutté toute sa vie pour la divulgation extraterrestre : il a eu beaucoup de courage. Il a beaucoup communiqué avec le public et rejoint en beaucoup de point les témoignages de Bob Dean. Il dit que les petits gris ne sont pas dangereux pour nous car ils auraient pu depuis longtemps nous anéantir au vu de leur technologie avancée. Il dit aussi que Roswell était une histoire réelle, que la technologie extraterrestre est étudiée depuis longtemps, qu'ils ont capturé des vaisseaux et les ont étudié et de ce fait, il existe de nos jours de faux vaisseaux. Les témoignages sont mis sous le sceaux du secret et qu'il est utile pour l'humanité terrestre qu'elle soit au courant de ces réalités.

     
     

    Voici le lien d'un des documents où Edgar Mitchell s'exprime sur ce qu'il a vu dans l'espace :

     

     

     

     

     
     
     

    Merci à tous ceux qui ont fourni la documentation permettant la naissance de cet article : wiki aussi bien que les youtubeurs dont les vidéos se trouvent ici. Et tous ceux qui ont posté des photos libres de droit permettant les illustrations. Coline A.

     
    « 31. Le Fleuve bleu de Qaidam vers le Tibet

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :