• Vastitude

     

    Bien souvent, le ciel s'admire telle une coupole remplie de diamants.

    Avant la nuitée, l'astre du jour rayonne en spectacle fabuleux et, bien souvent, le coeur comblé d'admiration, un cliché de ci et de là, laisse des souvenirs impérissables. Aussi, je vous en partage des plus simples au plus merveilleuses.

    Car, s'envoler là haut avec le regard porte aussi notre matérialité transformée d'un seul bloc vers ces voûtes infinies se sent alors complètement submergé par l'infinitude sublime, respirant à pleines ailes, les Splendeurs divines en cet infiniment grand.

    Mon transitoire est la terre, mon espace et ma Source : le ciel ! Comme d'autres, j'ai admiré les Oeuvres divines ; j'ai observé les humains dont je fais partie par l'enveloppe dans laquelle je me trouve : j'aime et j'aime tant ! Ici, pâle reflet de beautés plus sublimes encore. Si l'on savait à quel point l'illusion demeure vive de ne pouvoir observer et vivre l'essentiel. Ici sur terre la vie est fragile et courte. Les humains, bien souvent, ont ce besoin de destruction de paysages et de beauté, compris la beauté des êtres et leur joie de vivre.

    Certains se demanderons toujours :" pourquoi je souffre tant !". Sans reconnaître les atteintes dont ils sont victimes par ceux qu'ils considèrent comme aussi tendres et aussi purs dans leurs intentions qu'eux mêmes. Or, il est bien dénaturé l'humain, sans reconnaître ses actes et la source qui guide leurs actes néfastes ou héroïques.

    Il n'y a qu'une seule chose qui puisse changer le destin et l'améliorer au milieu des épreuves de cette planète : rester unis, ensemble les esprits sensibles se comprennent, sans même se connaître ni se voir dans le monde matériel. Nous vivons au milieu d'une création multidimentionnelles qui dépasse largement ce que notre imagination peut nous commander. Tenir c'est boire à la source de l'Être avec lequel l'on puit se reposer et qui, jamais, ne vous fait de reproche car il lit la totalité de ce qui existe en vous et son analyse est juste d'une justice que les humains ne savent approcher vaincu par ce qui les abîment entraînant dans les fonds ceux qu'ils considèrent comme étant des rivaux ou par je ne sais quel préjugé : infréquentable ou insoutenable de spontanéité, de joie de vivre et d'énergies qui les dépassent. Soyez heureux, vivez les simples joies de la vie ; chacun se responsabilise et il a été demandé plus à celui qui a le plus reçu. Le temporel est passage et ensuite, on retourne à la maison.

    Les photos de nos cieux

     

    photo de ©Colinearcenciel, 2016, extrait de Vastitude

     

    « Un instrument magique : LA VOIX chez l'hommeIl était une fois ... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :