• Pavel Popovich, astronaute russe

    Les astronautes russes ne se sont pas tus.

     

    C'est probablement la naissance du nucléaire qui a provoqué une importante montée des visites extraterrestres, cependant, de tout temps nous avons été visité, et, de plus, cette planète terre est aussi habitée par des ET. également certains font des séjours d'observation. Dans l'Oural, chaîne de montagnes s'étendant du nord de la Russie au sud de la Russie. Elle a été fort visitée dans les airs et sur terre par le ET. Ce qui a été trouvé dans la terre est étrange.

    Des scientifiques font une étrange découverte près des rivières de Cosim, des géologues cherchant des métaux et de l'or notamment, découvrent des objets travaillés comme des ressorts sous dix mètres du sol, or ces régions sont totalement vierge de toutes activités terrestres. Ces objets fabriqués avec des métaux très rares sont utilisés pour les structures spatiales. Elles ne peuvent être fabriquées que par des machines. Ce sont des objets de hautes technologies utilisant des métaux rares. Ces objets ont été trouvé pas loin D'Archaïm. Archaim serait un lieu d'observatoire très ancien se trouvant aussi en Russie.

    Moscou, en 1967, dans un bâtiment sécurisé se rassemblent des scientifiques pour étudier tous les signalements d'ovni.En mai cela commence et via la télévision une demande fut faite à la population. Mais suite à cela, le gouvernement supprime ce groupe de recherches. Or de nombreux témoignages sont tout de même arrivés à Ziegel, ce chercheur qui écrivit des livres et, ces témoignages venaient principalement de pilotes russes. Ziegel écrit un livre qu'il fait publier "Le cosmos habité".  Il a déclaré que des centaines d'appareils avaient survolés le territoire russe. Le gouvernement laisse Ziegel continuer ses recherches. Le gouvernement savait que son ciel était survolé et donc, ils surveillaient les travaux de Ziegel car cela les intéressait. Ces scientifiques en recherche envoyaient de l'autre côté du rideau de fer.

    Petrozabodsk : Une nuit de septembre 1977 (20 septembre), près de 200 habitants de la République de Carélie  ont vu un objet étrange circuler dans le ciel. L’objet, entouré d’un halo blanc, ressemblait à un nuage qui émettait des rayons lumineux et se dirigeait d’est en ouest. Des rapports similaires ont été enregistrés à Leningrad (aujourd’hui Saint Pétersbourg)  et dans sa région.

    Cette affaire a par la suite pris le nom de « Phénomène de Petrozavodsk » et a été initialement attribué au lancement d’un satellite depuis le cosmodrome de Plesetsk (à 788 km à l’est de Moscou), qui a eu lieu la même nuit.

    Cependant, le scientifique Lev Gindilis, qui a collecté des informations et des rapports sur l’incident pour l’Académie des sciences de l’URSS, estime qu’étant donné la trajectoire, la vitesse et la taille de l’objet, il ne pouvait s’agir d’un satellite, ni autres phénomènes terrestres. « Il est impossible de comprendre de manière satisfaisante le phénomène observé », a-t-il écrit dans son rapport. Cinquante ans plus tard, ses mots n’ont jamais résonné aussi justes.

    Le gouvernement crée une commission officielle dirigé par Pavel Popovitch (cliquez sur son nom pour connaître sa biographie) qui personnellement avait déjà vu au moins un ovni de la taille d'un terrain  de football. Pavel Popovitch est un véritable héros pour la Russie !

     

    Observations étranges à Voronej et en Extrême-Orient

    En 1989, alors que l’URSS était proche de l’effondrement, un phénomène incroyable a été enregistré à Voronej (à 466 km au sud de Moscou). Un groupe d’enfants  a juré avoir non seulement vu une soucoupe volante atterrir dans un parc, mais aussi un extraterrestre à trois yeux en sortir. D’après les jeunes, l’extraterrestre tenait un pistolet tubulaire de 50 cm de long et aurait même tiré sur l’un d’entre eux avant de repartir.

    Si les enfants sont les seuls à avoir « vu » un extraterrestre, des adultes ont confirmé avoir aperçu un ovni le même jour, ce qui a beaucoup joué sur la médiatisation de l’incident. Aucune trace de l’extraterrestre n’ayant été trouvée (excepté un haut niveau de radiation dans la zone de la prétendue rencontre), le soufflet est vite retombé.

    Dalnegorsk, dans l’Extrême Orient  russe (à 6 491 km de Moscou), a également eu ses 15 minutes de gloire en janvier 1986 après qu’un objet sphérique a traversé le ciel au-dessus de la petite ville soviétique. Il s’est écrasé sur une colline où les ufologues ont découvert des échantillons de métal qui, quoique non extraterrestres, étaient peu communs pour le sol local.

    Des officiels de la base militaire située à proximité ont nié toute implication dans cet incident, ce qui a poussé les ufologues à considérer que Dalnegorsk avait été le témoin du crash d’un vaisseau spatial ou d’un satellite extraterrestre. Cette thèse n’a pas été confirmée par les scientifiques, mais elle n’a pas non plus été invalidée. Le mystère reste donc entier. (Source : Russia Beyond).

     

     

     

     

    « Konstantin Eduardovich, le père du CosmismeMarina Popovich, astronaute russe : formations et révélations »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :