• Mutin, le vent dormait

     

     

    Voyez cette sobriété de ce "coin de ciel" : subtil, car derrière se trouve l'immensité couvert de rosé, bleuté pastellisé, les motifs multiples nous parlent. Que peuvent t'ils nous révéler ? Probablement beaucoup sinon déjà le rafraîchissement de l'esprit de toute la multitude de préoccupations bassemenent matérielle qui font pourtant notre élévation ici bas.A droite, au bas, nous voyons ce bleu plus intense, mêlé au gris franc : on dirait une colline de neige or, il n'en n'est rien si nous avons la vue claire. Ce bleu se prolonge vers une ouverture plus large avec plus d'intensité et où les nuages éclairés par le soleil offrent plus d'intensité de roses et plus de motifs, comme une danse silencieuse.

    Ainsi la joie se manifeste aussi par le mouvement harmonieux de la danse des nuages en ciel. La danse fait partie intégrante de la vie. Les danses dans le ciel affirment l'harmonie et la beauté par leur déployement et cela, même lorsque le vent souffle et lorsque la tempête fait rage. Ici, nous ne sommes en réalité pas encore en hiver ; en cette période il s'agit de l'automne, ou de l'été indien : la douceur des températures rafraîchies nous donnent des frissons. Et déjà, nous nous couvrons d'une petite laine, sans plus,ou encore par un large foulard un peu plus épais. Ce soir là, monsieur le vent se taisait, mutin, il dormait à vrai dire.

    ©Colinearcenciel

    « Comme un souffle au milieu du ventLe ciel et son langage »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :