• Les découvreurs du Prieuré de Sion

    Les découvreurs du Prieuré de Sion

     

    Découvreurs indépendants du Prieuré de Sion

    Qu'est-ce que le Prieuré de Sion?

    Sommes-nous sûrs qu'il existe?

    Le Prieuré de Sion (Prieuré de Sion) était inconnu du grand public jusqu'en 1982 quand un livre co-écrit par Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln est sorti.  Le livre était intitulé Holy Blood, Holy Grail et il a offert la preuve historique que d'une organisation appelée le Prieuré de Sion était puissante et avait existé depuis l'époque des premières croisades (1099 ).  En 1991, j'ai trouvé un peu plus d'informations sur le Prieuré de Sion. L'organisation est si peu connue à même mon lectorat, que nous devons nous arrêter et vraiment examiner le Prieuré de Sion.

    En essayant de comprendre les mystères qui entourent cette organisation, Lincoln, Leigh et Baigent dans leur recherche sont amenés à conclure que la lignée sainte que le Prieuré de Sion gardait était de surveiller la lignée de Jésus.

    Cela a immédiatement fait toute leur anathème de recherche (condamné et détesté) par la plupart de la chrétienté.

    J'ai regardé pour voir si les chrétiens pouvaient réfuter les parties non bibliques de leurs recherches, mais à part quelques courts articles dans des revues chrétiennes (en plus c'était des petits livres en Angleterre ("The Holy Grail Revealed") qui, simpliste, ont affirmé ensuite que les livres n'avaient aucune valeur parce qu'évidemment ils étaient erronés, aucune un même fait semblant d'essayer de réfuter le livre (pour autant que je sache, à l'exception d'un livre anglais qui a fait semblant mais ne réfute rien.) Les auteurs ont continué à écrire deux plus populaires historiques exposés concernant le Prieuré de Sion et la franc-maçonnerie ( L'héritage messianique et le temple et la Loge).

     

    En fait, pour être juste envers les chrétiens, si je n'avais pas déjà connu de par mes recherches que la plupart des informations européennes dans Holy Blood, Holy Grail était correct, la spéculation religieuse sauvage au sujet de Jésus dans la partie 3 peut avoir causé en moi de douter de l'ouvrage aussi. 

    Le premier auteur chrétien à revenir sur le Prieuré de Sion était une Eglise qui a écrit Les gardiens du Graal qui travaillé sur le Saint-Sang. La recherche du Saint Graal d'une manière constructive et de mettre plus de pièces du puzzle ensemble. Enfin un livre était contesté certaines des idées fausses de Holy Blood, Holy Grail sans jeter aveuglément leur excellente recherche.

     

     Le saint Graal peint par William Morris (1890)

     

    D'après Robert de Boron, le Graal est le « Saint Graal » : le calice contenant le sang de Jésus-Christ, recueilli parJoseph d'Arimathie quand le Christ fut descendu de sa Croix. Ce calice est par ailleurs présenté comme étant celui dont Jésus s'est servi lors de la Cène, dernier repas avec les apôtres. Cette forme achevée de la légende du Graal, construite autour du personnage de Joseph d'Arimathie, a été écrite en vers par Robert de Boron à partir d'un texte grec apocryphe du ive siècle : l’Évangile selon Nicodème. Ce dernier texte a inspiré de nombreuses légendes.

     

    Selon ces légendes, un juif (ou bien un homme de Ponce Pilate) aurait dérobé le Saint Calice au Cénacle, puis l'aurait remis à Pilate. Certaines légendes ajoutent même que Pilate y aurait puisé l'eau avec laquelle il s'est lavé les mains.

     

     

    Alors que le grand public n'avait jamais entendu parler du Prieuré de Sion jusqu'au Saint-Sang. Le Saint Graal est sorti, l'organisation a été écrite au sujet du haut niveau de renseignement militaire avant le livre.  

    Certains des hommes d'une intelligence de haut niveau sont devenus préoccupés par la direction de cette nation.  C'est grâce à ces hommes qui confirmeront tout cela de manière  indépendante que  l'information est passé à certains chercheurs.Je suis sorti avec mon "Soyez prudents comme les serpents" mon livre en 1991, qui, entre autres choses, parle du Prieuré de Sion, après avoir conclu que les preuves étaient suffisantes pour avoir vérifié son existence.

    Je me suis approché la question de mon propre point de vue de la recherche.

    1. En recherchant les Illuminati, il est devenu clair

    2. que les lignées étaient très importantes

    3. que les gens dans le satanisme de haut niveau pensent qu'ils sont des descendants de la Maison de David, Les activités des Illuminati seraient liés par de nombreuses manières au Prieuré de Sion.

    Un exemple saisissant était que la famille Freeman était, selon un informateur ex illuminati, l'une des familles Illuminati top 13.  J'ai reçu des informations à partir n'étaient pas familiers avec Holy Blood, Holy Grail, ni gardiens du Graal. Même si ils ont eu, qu'ils avaient certainement pas mentionné la famille Freeman. Il n'était pas jusqu'à ce que les chercheurs de Holy Blood, Holy Grail écrit leur suite l'héritage messianique qui a été publié en 1987 que le nom Freeman est sorti comme le leader du Prieuré de Sion.

    En bref, la façon dont la recherche fut menées et autres simultanément sous différents angles ; nous en sommes venus à tirer  des conclusions similaires en utilisant des sources totalement différentes confirmées hors de tout doute que le Prieuré de Sion existe, et que la famille Freeman est en effet une famille très puissante. 

    Je n'ai jamais exposées en détail néant les preuves sur le Prieuré de Sion et de la famille Freeman, et même maintenant, je ne vais pas le faire. Pour moi, les bases sont là, et je ne veux pas m'enliser en essayant de prouver l'évidence, quand il y a tellement plus à apprendre.  Il ya des gens tenaces dont l'esprit ne l'acceptera pas, peu importe le nombre de preuves.Ils n'auront qu'à rester où ils sont.

      

    Extrait du site : http://fritz-springmeier.dbs2000ad.com/&prev=/search%3Fq%3Dbloodlines%2Bof%2Bthe%2Billuminati%2B9780972792929%2Bfritz%2Bspringmeier%26sa%3DX%26biw%3D1093%26bih

    Dans l'un de ses premiers livres intitulé The Watchtower & the Masons, Springmeier s'intéresse aux liens qui existeraient, selon lui, entre les Témoins de Jéhovah et la Franc-maçonnerie. Il soutient que Charles Taze Russell, le fondateur de ce mouvement religieux, serait lié à la maçonnerie et à l'establishment politico-financier de la côte Est américaine.

    Par la suite, il élabore une théorie à propos de ceux qui, selon lui, contrôleraient vraiment le monde en s'appuyant sur de nombreux témoignages. Il nomme ces derniers les Illuminati qu'ils associent à 13 familles qu'il nomme « bloodlines » ou « lignées héréditaires » dont il décrit la fortune et l'influence personnelle de chacun de ses membres. Présentées comme pratiquant une forme de satanisme, ces familles sont également accusées de pratiquer le contrôle mental. Selon Springmeier, ces 13 familles seraient les : Astor, Bundy, Collins, Dupont, Freeman, Kennedy, Li, Onassis, Reynolds, Rockefeller, Rotshchild, Russell et Van Duyn].

    Il est convaincu que le pouvoir des symboles est suffisamment fort pour qu'un emploi massif et répétitif de ceux-ci soit capable de réduire l'humanité en esclavage. C'est pourquoi, selon Springmeier, le pouvoir politique emploie la culture de masse pour y distiller une forme d'imagerie symbolique liée à des programmes de contrôle mental.

    De même, il est persuadé qu'Al Gore n'est pas hémophile, mais qu'il transporterait du sang dans sa mallette (tel que cela a été exposé dans les médias américains), en raison de sa dépendance à l'adrénaline, laquelle est présente en grandes quantités dans le sang de victimes sacrifiées rituellement qui, terrorisées, ont secrété énormément de cette substance dans le sang]. Cette opinion se rapproche de celles de David Icke sur les sacrifices rituels accomplis par les reptiliens.

    Il pense que la technologie sur Terre est bien plus avancée qu'il n'y paraît, mais que l'élite ne la diffuse qu'au compte-goutte afin d'en garder le contrôle sur son utilisation et sa diffusion. Il s'interroge sur les vol spatiaux en direction de Mars qui ont « tous » échoué à obtenir l'information afin de savoir s'il y a ou non de la vie sur cette planète. Non seulement pense-t-il que ces vols ont tous abouti, mais que désormais il y a des colonies d'esclaves humains là-bas qui y travaillent pour le Nouvel Ordre Mondial, rejoignant en cela les thèses de Richard Hoagland.

    EXTRAIT SUR LA DESCENDANCE

    La descendance de Marcus (fils de Myriam de Magdala (descendant de la famille de David) et Saül de Tarse (descendant de la famille de Benjamin)) a fondé la dynastie mérovingienne.  

    Livre, Mémoire d’Essénien, Tome 2 (De), Anne et Daniel Meurois Givaudan, Ed. Arista

    Les rois mérovingiens s’engagèrent à enseigner les enseignements de Kristos  

    Livre, Mémoire d'Essénien (De), Anne et Daniel Meurois Givaudan, Ed. Arista

    La lignée de Jésus a formé la dynastie des mérovingiens. Le sang royal aurait été protégé par le prieuré de Sion, société secrète dont le but était de protéger le secret sur la situation de famille de Jésus. Les grand maîtres furent Léonard de Vinci (1510-1519), et Newton (1691-1727). 

    Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix

    Les documents en possession de l'abbé Saunière prouvent que les Mérovingiens ont eu une descendance. La malette d'Elie contient : - le pentacle de Mars utilisé contre les chocs en retour (symbole de l'"Epreuve et de la Vierge" : lettre hébraïque tau entourée de lamea, hé et aleph). - le pentacle de Saturne (pentacle de la nuit utilisé pour se protéger des esprits qui gardent les trésors) 

    Livre, Or du Diable (L'), Jean Michel Thibaux, Ed. France Loisir

    Les mérovingiens étaient les descendants de la lignée du Saint Graal. En 751, le Vatican a changé cette royauté en mettant en avant un document nommé "Donation de Constantin" (qui était censé avoir été écrite par Constantin 400 ans plus tôt mais dont la supercherie a été démontrée il y a 550 ans) qui disait que le Pape était le représentant sur terre choisi par le Christ, avec le pouvoir de "fabriquer" des rois pour lui servir de subordonnés. 

    Magazine, Nexus, No 6, 01-02/2000

     

    « Des atlantes à Christophe ColombLe Prieuré de Sion, sa description »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :