• LES CITATIONS D'ALBERT EINSTEIN

    Blog de colinearcenciel :BIENVENUE DANS MON MONDE MUSICAL, Citations d' EINSTEIN

     

    CITATIONS D'ALBERT EINSTEIN

     

    La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour garder l’équilibre.  

     

     

    A l'école, en algèbre, j'étais du genre Einstein. Mais plutôt Franck qu'Albert.

     

    C’est le devoir de chaque homme de rendre au monde au moins autant qu’il en a reçu.
     

    Ce qui m'intéresse vraiment c'est de savoir si Dieu avait un quelconque choix en créant le monde.
     

    Dieu est subtil, mais il n'est pas malveillant.
     

    En apparence, la vie n'a aucun sens, et pourtant, il est impossible qu'il n'y en ait pas un !

     

     

     Il est étrange que la science, qui jadis semblait inoffensive, se soit transformée en un cauchemar faisant trembler tout le monde.
     

    Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu’un atome.

     

    Il faut prévenir les hommes qu’ils sont en danger de mort, la science devient criminelle. (1946)
     

    Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.
     

     

    Je méprise profondément ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique: ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau ; une moelle épinière leur suffirait amplement.

     

    Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé dix mille moyens qui ne fonctionnent pas.

     

    Je ne m'inquiète jamais de l'avenir. Il arrive bien assez tôt.
     

    Je ne dors pas longtemps, mais je dors vite.
     

    Je sais pourquoi tant de gens aiment couper du bois. C’est une activité où l’on voit tout de suite le résultat.

     

    Je suis réellement un homme quand mes sentiments, mes pensées et mes actes n'ont qu'une finalité: celle de la communauté et de son progrès. 


     

    La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent.

     

    La gravité n'est pas responsable de ceux qui tombent en amour.
     

    La joie de regarder et de comprendre est le plus beau cadeau de la nature.
     

    La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le mystère des choses.
     

    La possession de merveilleux moyens de production n'a pas apporté la liberté, mais le souci et la famine.

     

    La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
     

    La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer du Moi.
     

    Le hasard, c’est Dieu qui passe incognito.

     

    Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

     

     

    « Epilobe hirsute Qui n'a jamais vu dans les cieux ... ♫ ¤ * ¨ ¨ * ¤. ¸ ¸. ¤ * ¨ ¨ * ¤. ¸ ¸. ¸. ¤ * ¨ ¨ * ¤. ¸ ¸. ¸. ¤ * ¨ ¨ »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :