• LES AVATARAS

     

     

     

     

    VERSET XXXIII

     

    L'âme Suprême entre dans le corps des êtres créés, qu'influencent les gunas, et fait en sorte qu'ils tirent jouissance, à travers le mental subtil, des fruits que portent les gunas.

     

     

    Dans le chapitre quatorze de la Bhagavad gita est exposée la triade (triguṇa) composée des trois qualités inhérentes à la Nature Originelle (Prakṛti). Dans ce chapitre Krishna  explique de manière détaillée à Ajurna  la nature des trois guṇa. Ces trois guṇa sont:

    sattva : la vérité qui est attachée au bonheur et à la connaissance;

    rajas : l'instinct lié aux tendances et à l'action;

    tamas : l'obscurité qui procède de l'ignorance (avidya) et qui enchaîne le Jiva à la stupidité, la paresse et l'engourdissement.

    Pour l'aryurveda, les gunas sont :

    rajas, actif, crépuscule ;

    tamas, passif, obscurité, nuit ;

    sattva, neutre ou équilibrante, lumière, jour.

     

     SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

     

    VERSET XXXIV

     

    Le Seigneur des univers soutient toutes les planètes, que peuples les devas, les hommes et les espèces inférieures, et s'il apparaît dans les mondes sous diverses formes d'avatara, y montrant ses Divertissements, c'est à seule fin de rapppeler à Lui tous ceux que gouverne la pure Vertu.

     

    Lorsque ce verset parle des espèces inférieures, on se demande de quelles espèces il s'agit. Mais il est spécifier qu'il existe d'innombrables univers matériels ce que l'astronomie sait depuis bien longtemps et donc, d'innombrables planètes. D'après le Sri Bhagavatam, le Seigneur Vishnu à l'égal de Krishna puisqu'ils seraient chacun et tous des êtres où le Créateur Lui même se serait incarné en un individu distinct et s'incarne en diverses périodes dans les mondes, les univers, et ce à des fins de faire germer dans le coeur de tous, le déir de retourner à Lui, dans Son Royaume. Ainsi, le Christ disait :"Mon royaume n'est pas de ce monde" ; il parlait du "paradis", lieu des plus délicieux. Ainsi il dit à  l'un des bandits le cotoyant lors de mise en crucifixion :"tu seras avec moi aujourd'hui au paradis".

    D'après le Sri Bhagavatam, le Seigneur (Dieu) conserve toujours sa nature originelle, spirituelle et absolue ; néanmoins, selon les circonstances de temps et de lieu où Il apparaît, Il semble assumer diverses natures. Il apparaît parfois personnellement, ou encore Se fait représenter par un etre qualifié qu'Il dote de pouvoirs particuliers, mais dans un cas comme dans l'autre, le but est le même :"ramener à Lui, en leur demeure première, les êtres aux prises avec la souffrance". Le bonheur auquel aspirent les âmes conditionnées ne se trouve en aucun lieu des innombrables planètes et univers matériels : ce bonheur éternel dont elles demeurent assoiffées ne s'obtient que dans le Royaume de Dieu.

     

     SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

    Mais les êtres oublieux sous l'emprise des gunas, ignorent tout de ce royaume. C'est pourquoi le Seigneur vient répandre la connaissance de ce qui touche au monde spirituel, ce qu'Il accomplit certaines fois en Personne, sous la forme d'un avatara, et d'autres fois à travers Son représentant qualifié, également nommé fils de Dieu. 

     

    Ces avataras ou fils de Dieu ne limitent pas leur message de retour à Dieu à la société des hommes ; leur activité s'étend aussi à toutes les autres catégories d'êtres, depuis les devas jusqu'aux êtres plus bas que l'homme.

     

    C'est avec ce verset que s'achève le IIème chapitre, des enseignements de Bhativedanta, du premier chant intitulé "La divinité et le service de dévotion".

     

     SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

    Nous entrons dans le

     

    III ème Chapitre

     

    LES AVATARAS

     

    VERSET I

     

    Au début de la création, le Seigneur S'est d'abord déployé sous la forme universelle du Purusa, avec tous les éléments nécessaires à la manifestation matérielle. Ainsi furent conçus, dès l'origine, les seize éléments à la base de l'activité matérielle, en vue de la création de l'Univers.

     

     

     SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

    VERSET II

    Une émanation plénière de ce Purusa S'allonge dans les eaux de l'univers, et du lac ombilical de Son Corps pousse une fleur de lotus sur laquelle apparaît Brahmä, le maitre de tous les architectes de l'univers.

     

     

     

     Suite à la page suivante. © Colinearcenciel

    « La création au temps d'AssurbanipalLa vie vient d'un intelligence supérieure »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :