• Le grand apôtre de l'amour

     

    Nous l'avons déjà évoqué dans cette rubrique Sri Caitanya Mahaprabhu, l'initiateur des mantras des Saints Noms du Seigneur. Cependant, l'on va se pencher sur son parcours. D'autres ajouts ou mise à jour serons ajouté car, si nous connaissons certains termes qui nous sont familiers, nous aimerons bien traduire d'autres termes dans leur intrinsèque signification.

    Le grand apôtre de l'amour

    C'est un soir de pleine lune du mois de Phalguna purnima, en l'an 1407 de l'ère de Saka, soit en février 1407 selon le calendrier chrétien que parut Śrī Caitanya ou Chiaitanya.

    Au cours de sa vie il prôna le Srimad Bhagavatam et la Bagavad Gita qu'il voulut rendre accessible à tous. Il est en réalité Krsna apparut, comme nous l'avons dit, sous la forme d'un bhakta (vénérant Dieu) du terme bhakti (vénération).

    Il enseigne que le but ultime de l'existence est de développer le prema ou pur amour de Dieu.

    Il prend en compte l'écriture des grands dévôts érudits du Seigneur avec un nombre considérable d'ouvrages :

     Les Védas, les Puranas, les Upaisads, le Ramavana, le Mahabharata et d'autres récits authentiques approuvés par les grands acaryas, les maîtres érudits authentiques.

    Ces ouvrages sont inégalables par leur contenu, leur forme, et débordent de savoir spirituel et absolu.

     

    Il parut donc le soir d'une éclipse de lune, selon sa volonté. Il est de coutume en Indes de se baigner dans le Gange et de réciter tous les saints noms du Seigneur.

    Ainsi l'Inde ce soir là résonnait de tous les noms sacrés : le chant des seize noms du Seigneur permettent de s'affranchir de l'esclavage matériel particulièrement dans l'âge de Kali où règne la discorde, où les  moindre peccadilles suffisent à provoquer des conflits graves c'est pourquoi l'invocation des Saints noms assurent d'atteindre progressivement, quelque soit la religion et croyance du récitant, la perfection spirituelle sans avoir à suivre de méthodes plus astreignantes.

    Tous alors pourrons écouter les vibrations spirituelles du chant des Saints Noms. Ceci était donc la mission de Sri Caitanya.

     

     

    SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

     

    Document vidéo : Śrī Caitanya Mahāprabhu, l’avatār doré

    "Le grand saint Śrī Caitanya Mahāprabhu vécut en Inde au seizième siècle. Les écritures védiques avaient prédit Son avènement et Ses activités. Ce fut la renaissance spirituelle basée sur le chant des saints noms de Dieu.

    En 1975, Sa Divine Grace A. C. Bhaktivedānta Swāmī Prabhupāda, fit connaître en occident le Śrī Caitanya Caritāmṛita, biographie en 17 volumes, répartis en trois sections, appelées līlā ou divertissement.

    Ādi-līlā : de 0 à 24 ans (04:57)
    Naissance divine, enfance, miracles et guérisons, études, mariage, débats philosophiques, désobéissance civile face au gouvernement musulman, début du mouvement du sańkīrtana.
    Caitanya Mahāprabhu est l’avatāra, l’incarnation de Śrī Kṛṣṇa dans cet âge de Kali ou l’âge du matérialisme. Il est venu répandre le mouvement du sańkīrtana, distribuant le mahā-mantra, le grand chant de la délivrance.

    Madhya-līlā : de 24 à 30 ans (12:55)
    Śrī Caitanya Mahāprabhu devint un moine itinérant. Il voyagea jusqu’au sud de l’Inde, convertit au bhakti-yoga, des philosophes et des théologiens célèbres, comme les Śańkarites, bouddhistes et musulmans. Des milliers de personnes devinrent les disciples de Śrī Caitanya Mahāprabhu. Au festival du Ratha-yātrā de Jagannātha Purī, Il dansa en extase devant le char.

    Antya-līlā : de 30 à 48 ans (25:16)
    Śrī Caitanya vécut au Gundica temple à Jagannātha Purī. Ses transes d’extase spirituelle furent sans précédent dans toute l'histoire religieuse et littéraire du monde entier.
    À cette époque Svarūpa Dāmodara Gosvāmī, prit des notes sur les divertissements de Śrī Caitanya. Plus tard, Kṛṣṇadāsa kavirāja Goswāmī (1496-1583) s’en servit pour rédiger le Śrī Caitanya Caritāmṛita.

    Nitāi-Gaura-premānandī - hari-haribol !
    Goûtez une félicité sans borne en servant Gaura-Nitāi 
    Chantez les Saints noms de Hari!


    “Le jour de l'avènement du Seigneur Caitanya (Gaura-Pūrṇimā), nous jeûnons jusqu’au lever de la lune;
    c’est le moment de faire une offrande d’Ékādaśī au Seigneur Caitanya (fruits, cacahuètes, lait, etc…).”
    [Śrīla Prabhupāda, San Francisco, 12 mars 1968 letter to Balai]

     

    SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT
     
    Merci de votre visite,
    Haré Kṛṣṇa,  Haré Kṛṣṇa,  Kṛṣṇa Kṛṣṇa,  Haré Haré, 
    Haré Rāma,  Haré Rāma,  Rāma Rāma,  Haré Haré."

     

    SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

     

     

    « Aussi infime que nous soyonsL'extase analysée de Sri Caitanya »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :