• Le corps essentiel

     

     

     

    VERSET IX

    Toute occupation de l'homme doit avoir pour but ultime la libération, aucune ne doit être accomplie en vue de quelque bienfait matériel. D'autre part, celui qui emprunte la voie de l'occupation ultime, du service suprême, ne doit jamais utiliser pour sa satisfaction des sens les bienfaits matériels qui s'offrent à lui. Voilà ce qu'affirment les grands sages.

     

    Il n'est pas contraire au corps matériel de pratiquer des exercices sur le corps essentiel : l'âme. Celui ci aura des répercussions positives sur les autres corps. L'insistance des sages à l'aspect matériel est fondé sur le fait que nous vivons dans une ère d'hypermatérialisme.

     

     

    VERSET X

     

    Notre désir ne doit pas être de vivre pour la satisfactions des sens, mais uniquement de mener une vie saine, accordée à la forme humaine, laquelle doit conduire à rechercher la Vérité Absolue. Et tel devrait être l'unique objet de tout acte.

     

    Les valeurs spirituelles étant les valeurs essentielles de notre existence car les jouissances sensorielles de plus en plus marquées en ces âges, ce verset explique bien les conséquences liées aux excès et corruptions attenantes,  aux bouleversements que nous connaissons de nos jours. Dans la teneur et portée, il est donné un exemple :

     

    "Et à tous niveaux, qu'il s'agisse de politique, de service social, d'altruisme, de philanthropie ou même de religion et de salut, on retrouve la même tonalité de jouissance sensorielle, de plus en plus marquée. Sur le plan politique, les leaders luttent entre eux pour satisfaire chacun ses désirs propres. Les électeurs, quant à eux, ne favorisent tel ou tel dirigeant qu'en fonction de ses promesses de facilités matérielles. Et dès qu'ils éprouvent quelques instatisfactions au niveau des sens, ils détrônent simplement les chefs politiques. Ainsi, l'insatisfaction étant fréquente, les bouleversements politiques s'accumulent. Dans tous les domaines, un mécanisme identique se répète. Personne ne s'attache aux vrais problèmes de l'existence". D'autres explications sont exprimées à propos de ce verset. Mais il ne s'agit pas de plagier cette oeuvre monumentale mais tout de même de mettre en valeur sa richesse spirituelle remarquable.

     

    VERSET XI

     

    Les doctes et les sages spiritualistes qui connaissent la Vérité Absolue nomment cette substance unique, au delà de toute dualité, du nom de Brahman, Paramätmä ou Bhagavän.

     

    Ce verset revient sur l'Essence même du but de la vie et l'expression "Vérité Absolue" en exprimant que l'âme spirituelle appartient à l'énergie supérieure du Royaume Absolu matière est constituée d'énergie inférieure : il existe donc une dualité entre le matériel et le spirituel. Souvenez vous qu'il a été dit qu'il existait des planètes spirituelles et des planètes matérielles. Il n'existe par contre, aucune différence entre l'énergie et sa source mais on distingue néanmoins des différences de qualités d'énergies. Trois formes d'énergies émanent en fait de la Source Suprême. Ce qui a des conséquences c'est lorsque l'être distinct entre au contact avec de l'énergie inférieure, il tombe sous le coup de l'illusion, laquelle lui fait croire qu'il appartient à lui même à l'énergie inférieure, d'om le concept de relatiité, présent dans l'univers matériel. Dans l'Absolu, aucun sentiment de distinction n'existe entre le connaissante et le connu, et par la suite, tout y est absolu.

     

     

     

    « La Liberté de l'âmeRévélation de différentes personnalités sur l'existence réelle des OVNI et des E.T. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :