• La Sagesse Védique

     

     

    La Sagesse Védique VERSET 1

     

     

    Quelques lignes du Prologue de ce livre, nous apprennent qu'il renferme le plus vaste et le plus parfait ensemble du savoir védique. Les Vedas exprime toute la sagesse de l'Inde et toutes les branches du savoir. Ils furent transcrit pour la première fois il y a 5.000 ans par Srila Vyasadeva, l'avatara écrivain. Le Srimad Bhagavatam se trouve être le commentaire, par Vyasadeva Lui même, de ces vedantas sûtras et décrit comme "le fruit mûr de l'arbre des Védas". Il le transmit à son fils  le sage Gosvami qui le dévoila dans son entier à Maharaja Pariksit, parmi toute une assemblée de Saint érudits, près d'Hastinapura (Delhi de nos jours)sur les rives du Gange. Maharaja Pariksit était alors l'empereur du monde. Ainsi cet enseignement devenu écrit (car oral de génération en génération auparavant), le Srimad Bhagavatam se matérialise en sanskrit sur la demande de l'empereur Pariksit à Sukadeva Gosvami :

     

    "Puisque tu es le maître spirituel des grands saints et bhaktas, je t'implore de tracer, pour tous les hommes, et plus particulièrement celui qui est sur le point de mourir, la voie de la perfection. Indique moi je t'en prie, ce qu'un homme doit entendre, glorifier, se rappeler et adorer, mais aussi ce qu'il doit éviter. Daigne me révéler ce savoir".

    SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

    L'empereur à qui fut révélé qu'il ne lui restait que 7 jours à vivre, fit ce voeu et cette demande.

    Govasmi Sukadeva répondit à tous les sujets : des origines de l'Univers à la nature du moi spirituel durant 7 jours ceux qui précédèrent la mort de l'empereur. Les sages ensuite formèrent une longue chaîne en se rassemblant dans la forêt de Naimisaranya et ce, pour contrecarrer les influences dégradantes de l'âge naissant, le kali yuga.  Sûta Gosvami alors récita les 18.000 versets du Srimad Bhaghavatam, tels qu'il les avait entendu réciter par Sukadeva Gosvami au Maharajah Partksit, l'empereur. Les Sages poursuivirent durant 1000 ans les sacrifices au sein de cette forêt afin de servir l'humanité.

     

    La Sagesse Védique

     

    VERSET I

     

    Narration : Adishekar
    Musique : Revati Dasi
    Montage vidéo : Manu das

    Cette oeuvre pourrait se trouver sur toutes les tables de chevets car elle occupe une place de première importance dans la vie intellectuelle, culturelle et spirituelle de l'homme. Cette oeuvre est à la portée de tous car elle est le fruit de l'érudite dévotion de Sa Divine Grâce A.C.Bhaktivedanta Swami Prabhupâda. Elle est éditée par les Editions Bhativedanta.

    Ainsi Bhaktivedanta Swami commente chaque verset dont je vais vous faire un résumé au cours de ces pages.

     

    VERSET I

     

    Je rends hommage à Sri Krsna, au Fils de Vasudeva, qui est Dieu, l'omniprésente Personne Suprême. Je médite sur

    Lui, Réalité Sublime, Cause première de toutes les causes, et de qui émanent les univeers manifestés, en qui ils reposent, par qui ils sont anéantis. Je médite sur Lui, Seigneur au rayonnement éternel, qui a directement et aussi indirectement conscience de toutes manifestations, et pourtant Se situe au delà de toutes.

    C'est Lui et nul autre, qui à l'origine enseigna le savoir védique au premier être créé. Brahma, en son coeur. Par Lui, ce monde,qui est un simple mirage, prend apparence tangible, meme pourles grands sages et les devas. Par Lui, les univers matériels, produits illusoires des trois gunas, semblent l'image même de la réalité. Sur Lui quiest la Vérité Absolue, vivant éternellement en Son Royaume spirituel, à jamais libre de l'illusion.

     

    La Sagesse Védique VERSET 1

     

    TENEUR ET PORTEE

    Cet hommage à Dieu s'adresse directement à Krishna qui est le fils divin de Vasudeva et Devaki. Krishna qui est Dieu dans sa forme primordiale, dont toutes les autres Formes sont soit des émanations plénières directes,  ou indirectes, soit des émanations de ces émanations.

    Srila Jiva développe davantage sur ce sujet dans son Krsna sandarbha et Brahma, le premier être créé, étudie substantiellement Sri Krsna dans son traité Brahma samhita.

    Krishna signifie l'infiniment fascinant. Dans la Bagavad gîtal Srishna affirme être le Seigneur Suprême, ce qui est confirmé par Arjuna, de nombreux grands sages et bien d'autres.

     SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

    Le padma Purâna affirme que dans les différents noms de Dieu prédomine celui de Krsna. Le divin Fils de Vasudeva et Devaki, Sri Krsna sur qui méditent constamment les paramahamsas, les plus  parfaits d'entre ceux qui ont embrassé l'ordre du renoncement. ( Rappellons nous de Paramahamsa Yogananda dont nous avons parlé dans cette rubrique UNIVERS MYSTIQUE). 

    En résumant, il est bien sûr reconnu par les grands sages que Krishna est Dieu, Créateur de tout ce qui existe, de tout l'univers. Son intelligence est inconcevable à notre intelligence limitée. Par exemple, nous pouvons nous poser des questions pour connaître l'origine de la création et, la nuit sous les étoiles, imaginer quels êtres pourraient y habiter.

    Il est affirmé que toutes les réponses sont données dans le Srimad Bhagavatam. Il est exprimé que les êtres humains ont déjà pu former des satellites et les envoyer au milieu de notre système solaire. Il y a deux siècles ou plus aurait on imaginer de tels progrès ? Les Ecritures Védiques enseignent que la Vérité Absolue est détenue par l'Etre Suprême qui est Créateur mais aussi Destructeur. Ainsi la manifestation cosmique est créée à un moment précis, maintenue et puis anihilée. D'autre part, Caitanya dont nous avons parlé, s'est manifesté visiblement sous la forme de Krishna à ceux qui doutait de Lui, mais pour lesquels il avait de la compassion vu toute leur bonne volonté.

    Il accomplissait en effet, des "miracles" et montrait ses capacités inconcevables aux êtres humains qui pensent détenir la connaissance et la vérité. Il est utile selon les sages de ne pas aller directement aux divertissements dans le verset 10 mais de les lire un à un et dans l'ordre afin de bien être assuré de comprendre le verset 10 où l'on entre dans une forme de confidentialité du Seigneur Krsna sans quoi on ne comprendrait pas la profondeur spirituelle en ayant passé des étapes importantes de compréhension et l'on s'égarerait dans la nature des Vénérables divertissements.

    C'est pourquoi, il est évoqué le mantra Gayatri : dhimahi (je médite). Ce mantra est destiné aux êtres spirituellement évolués qui ont acquis les qualités brahmaniques, c'est à dire : s'établir parfaitement dans la vertu pour tirer les avantages pleinement de ce mantra et arriver à percer la nature spirituelle et absolue du Seigneur et à la réalisation sublime de Sa Personne, de son Nom, de sa Renommée, de tout ce qui les entoure.

    Le Seigneur Suprême manifesté par Sa puissance externe qui se distingue de Sa puissance interne : la puissance externe fait apparaître l'Univers matériel dont nous avons l'expérience qui est illusoire et temporaire comme un mirage. Sa nature externe est comme une ombre de la réalité laquelle se trouve dans l'existence spirituelle.

     

    La Vérité Absolue se trouve dans le monde spirituel et non pas dans l'univers matériel. Les influences matérielles visent à des manifestations temporaires qui sont offertes de manière à y trouver des illusions de réel pour le mental égaré, propre à l'âme conditionnée, laquelle apparaît dans différentes formes de vie, y compris chez les êtres les plus évolués que représentent les Devas tel Brahma, Indra, Candra...

    En vérité, il n'est pas de réalité dans l'Univers des manifestations et s'il semble toute de même réel, cela s'explique par l'existence d'une réalité tangible, ailleurs, dans le monde spirituel, où le Seigneur Suprême vit éternellement avec tout Son entourage.

     

     SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

    Le Seigneur est l'ingénieur en chef de sa création : ses ouvriers accomplissent et lui connaît tout dans les moindres détails et tout s'y accomplit par les mains des Devas. Partout le Seigneur étend Sa Main et partout son Action est visible. Aucun être n'est indépendant du Seigneur Suprême.Brahma est un exécutant du Seigneur et de l'énergie créatrice la lprakrti qui constitue la totalité de la matière. C'est pourquoi l'adoration n'est pas portée vers le brahma mais vers le Créateur Suprême. Seul celui ci est parfaitement conscient et le brahma doit méditer s'il veut mettre en oeuvre son pouvoir créateur. Ceux qui s'infligent des sacrifices et des tourmentes pour arriver à un but, avec des rudes ascèses ainsi que les athés qui se soumettent à de rudes pénitences n'arrivent nulle part. Lorsque les êtres néglige l'autorité du Seigneur, la nature et ses lois se transforment alors en agent punitif ce que confirme un verset fameux de la Bhagavad gîta :

    "Chaque fois qu'en quelque endroit de l'Univers, la spiritualité (dharma) voit un déclin, et que s'élève l'irréligion (adharma), ô descendant de Bharata, Je descends en Personne" (B.g. IV.7)".

    Chers amis lecteurs, bienvenue

    ©Colinearcenciel

     

    SRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRITSRIMAD BHAGAVATAM issu de la langue SANSKRIT

     

     

     

     

    « La vedanta sûtra : le but spirituel ultimeLes émanations divines »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :