• La grâce

    O sages deux fois nés, grand est le geste de qui se dévoue pour les bhaktas, parfaitement affranchi de toute impureté. Les servants, il obtient de développer le goût d'entendre le message de Vasudeva.

    Tel est le VERSET XVI

     

     

    La grâce des êtres libérés, de ces âmes,apparaissent dans diverses contrées de par la volonté suprême. Ceux qui se dressent contre la volonté du Seigneur sont appellés les asuras ou les êtres démoniaques et les autres qui sont des saints, vertueux, on les appelle des vedas. Dans la Bhagavam gita, une description des asuras est donnée au seizième chapitre. Et ces êtres là,sont plongés de vie en vie dans une ignorance de plus en plus profonde jusqu'à sombrer dans l'ignorance la plus totale. Rappellons dans l'évangile chrétien, les paroles du Christ sur la croix :"pardonnez leur, ils ne savent pas ce qu'ils font".

     

    Les purs bhaktas qui peuvent se trouver un peu partout dans le monde, viennent sauver l'humanité des dangers de l'athéisme et ils prennent le nom de fils, de serviteurs et de compagnon du Seigneur et parfois de puissants avataras. Mais jamais aucun ne prétend être lui même Dieu. Il s'agit là de blasphème de se prendre pour Dieu, selon cet enseignement dont seuls sont capables les asuras.

     

    Les textes sacrésdonnent des informations très précises concernant les manifestations de Dieu. Selon les écritures sacrées nombreuses furent les incarnations de Dieu au cours des temps et jouait le rôle de bhakta tout simplement. Mais ils refusent qu'on les nomme Dieu et pourtant ils l'ont été tour à tour.

     

    Les serviteurs de Dieu viennent répandre sa Conscience. Nul n'est plus cher à Dieu que celui qui risque tout pour répandre ses gloires.

     

    L'ardent désir d'entendre ce qui a trait à Dieu représente la première quaité requise parle bhakta pour entrer dans Son Royaume.

     

    VERSET XVII

    Sri Krsna, le Seigneur Suprême, qui Se tient dans le coeur de chaque être sous la orme du Paramtma et veille au bien de Son loyal dévôt, purifie de tout désir matériel le coeur où s'est développé un vif désir d'entendre Son message, lequel abonde en vertu lorsqu'il est transmis et reçu comme il convient.

    Le Seigneur est si bon qu'il peut apparaître devant nous.Il peut répondre au désir particulier de chacun de Ses dévôts. Ceux qui ont le désir ardent de pénétrer dans le Royaume de Dieu et cette aspiration le Seigneur les y aidera à y entrer dans son Royaume par la libération. Par le Seigneur lui même la chose devient fort aisée, par Sa Divine Grâce.

     

     

    VERSET XVIII

    Par l'écoute suivie du Srimad Bhagavatam, comme par le servic assidu offert aux purs dévôts du Seigneur, tout ce qui trouble le coeur du bhakta devient pratiquement néant, et le service d'amour offert au Seigneur Suprême, qu'on glorifie par des hymne   sublimes, s'y établit, alors irrévocables. 

     

    « Souvenir de mon premier blog sur musicblog de blogorama et mangé ou détruit ou envoyé ailleurs : on ne sait pasLa musique du Gandharva Véda et Bouddha Ram Bahadur Bomjon »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :