• La complainte des émigrés Chanson de 1794

     

    Blog de colinearcenciel :BIENVENUE DANS MON MONDE MUSICAL, UNE NOUVELLE RUBRIQUE

    Résultat de recherche d'images pour "la complainte des émigrés"

     

    Mélodie : Les pélerins de St Jacques , paroles anonymes
    Complainte retrouvée à la Bibliothèque Nationale dans un " Almanach Chantant" daté de 1794.
    probablement chantée à Coblence et ailleurs par les émigrés français fuyant la révolution de 89 non sans un certain esprit critique, à moins que ce ne soit l'oeuvre d'un révolutionnaire moqueur ???

    interprétation : Catherine Perrier (Anthologie De La Chanson Française - L'histoire En Chansons )

    Ah ! Quand nous partimes de France
    Tout allait bien
    Tout brillans et dans l'opulence
    Auhourd'hui rien
    Nous n'avons ni bas ni souliers,
    Montrant nature,
    Nous sommes tous des chevaliers
    De la triste figure.

    Jadis nous avions droit de chasse
    Sur tous les champs
    On nous distinguait de la masse
    Des paysans
    Mais à présent plus gueux, sans pain,
    Que rats d'église
    Nous ne chassons plus le lapin.
    Que dans notre chemise.

    On met nos terres au pillage
    Et nos châteaux
    On nous les vend, on les partage
    En cent morceaux.
    Hélas, il ne nous reste plus
    Que la misère
    Et gentils-hommes devenus
    Cousins de Jean-sans-terre.

    Nous avons perdu tous nos titres
    Et nos grands noms
    Pour avoir trop cassés les vitres
    Nous endurons.
    Nous sommes marquis mis à bout
    Pour nos allures
    Des comtes à dormir debout
    Puisqu'on vend nos couchures.

    Adieu toute noblesse antique
    Adieu blason
    Quand un peuple est en république
    Plus d'écusson.
    Nous sommes chevaliers errans
    Et sans ressource,
    Nous ne voyons plus d'écus blancs
    Dans notre pauvre bourse.

    Nous, cadédis de la Gascogne,
    Qu'avons-nous fait ?
    Voilà donc de notre besogne
    Le bel effet !
    O bannissement trop cruel !
    De nous personne
    N'ira donc plus, de son castel
    Pisser dans la Garonne.

    Pour notre intrépide arrogance
    Ah nous souffrons !
    Quand nous approchons de la France
    Nous reculons.
    Car si nous osons y rentrer,
    Nos pauvres têtes
    La guillotine fait tomber,
    Voilà donc nos conquêtes !

    Résultat de recherche d'images pour "la complainte des émigrés XVIIème siècle"

    Immigrants irlandais quittant leur village pour le Canada durant la grande famine, entre 1845 et 1850

    Blog de colinearcenciel :BIENVENUE DANS MON MONDE MUSICAL, UNE NOUVELLE RUBRIQUE

     

     

    « A LA CLAIRE FONTAINELe soldat mécontent du XVIIIème siècle »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :