• L'ENFANCE DE ROBERT SCHUMANN

    Robert Schumann est né le 8 juin 1810. Son père, Auguste Schumann, vendait des livres, éditait des almanachs et traduisait Walter Scott et Byron. Il aimait à griffonner des histoires médiévales et romanesque avec son épouse Johanna Schnabel, fragile de santé, effacée qui, s'asseyait de temps en temps au clavecin dans

    les trop rares loisir que lui donnait ses tâches : élever cinq enfants dont Robert le petit dernier.

    Elle vit naître en lui ce goût de la musique et de la littérature comme chez aucun autre de ses enfants. Sa fille Emilie atteinte de folie disparu à l'âge de dix-neuf ans, et l'on vit dans le destin du maître de musique, ses autres frères disparaître avant lui.

    Robert était joyeux et spontané. Sa maman l'appellait son "lichter Punkt", son "point lumineux". Parfois, il était distrait, renfermé et comme absent. Il était disposé à l'étude, à la recherche à l'ouverture vers d'autres cultures.  Robert vécu une enfance heureuse soumise à une éducation sans contrainte, il était partagé entre les promenades bucoliques et son éducation bienveillante au sein de sa famille et une instruction méthodique.

     

    Musique : 13 SCENES D'ENFANT                                                                                                
    1: Des pays lointains. 2: Une merveilleuse histoire. 3: Cache-cache. 4: Supplication enfantine. 5: En plein bonheur. 6: Un gros évènement. 7: Rêverie. 8: Au coin de l'âtre. 9: A cheval sur une monture en bois. 10: Un peu trop sérieux. 11: Faire peur. 12: L'enfant va s'endormir. 13: La voix du poète.

     

     

    « LA FLUTE DE PAN ET LE DIEU PANLA MELANCOLIE SCHUMANNIENNE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :