• Jiva Goswami présenté, et la réponse des sages à la première question

     

    Jiva Goswami ( sanskrit :. जीव गोस्वामी, Jiva Gosvami; c 1513-1598) est l' un du philosophe le plus prolifique et important et saint de la Gaudiya Vaishnava  école de Vedanta  , la production d' un grand nombre d'ouvrages philosophiques sur la théologie et la pratique du Bhakti yoga , Vaishnava Vedanta et disciplines associées. Il était un membre  le neveu des deux figures de proue : Rupa Goswami et Sanatana Goswami.. Il a écrit de très nombreux ouvrages sur ces sujets visant à l'évolution des êtres vers la connaissance. Il a voulu rencontré dès sont plus jeune âge Catanya mais ne l'a jamais rencontré. Jiva Goswami est une grande figure de sainteté hindoue.

     

    Revenons dès à présent à propos du Srimad Bhagavatam chapitre II, verset VI

     

    VERSET VI

     

    L'occupation suprême pour l'homme est celle qui le conduit à serir l'Absolu Seigneur avec amour et dévotion. Et quant à ce service de dévotion, il doit, pour combler l'âme, se faire initerrompu et immotivé.

     

    Dans ce verset, Srila Suta Gosvami répond à la première question des sages de Naimisaranya. Il avait été prié de présenter l'ensemble des écrits réduites à leur essence, de façon à ce que les âmes déchues, qui forment la masse des hommes, puissent facilement y adhérer.

     

    "Les Vedas indiquent deux sortes d'actions pour l'homme : l'une inférieure, qu'on appelle pravrttimarga ou voie de la satisfaction des sens et l'autre supérieure qui prend nom de nivtti marga, ou voie du renoncement, du sacrifice pour la Cause Suprême.

     

    L'existence matérielle est d'une part est en réalité produite pour une activité spirituelle ; cette condition est morbide dans ses conditions : la vie sur terre n'est guère facile en entraîne vers un matérialisme éffréné dont l'être devient prisonnier : cette existence est éphémère, fertile en souffrance, le bonheur n'y est que la cessation momentané de la souffrance. L'occupation supérieure spirituelle peuvent se mêler des activités qui la souillet, la perturbent.

     

     

     

    D'autre part si l'intention est de pratiquer le bhakti yoga (service de dévotion) en vue d'en retirer un bienfait matériel, on crée un obstacle de développement progressif". J'ajoute ceci : les jouissances matérielles sont remplacées par des jouissances spirituelles vivantes au fur et à mesure de la progression du bhakta (le dévôt,le pratiquant du bhakti yoga) tout en sachant que le bhakti yoga est toujours préliminaire au kryia yoga. Depuis Paramahamsa Yogananda, la succèssion des dits "maitres" ne répond pas aux critères de sainteté et d'avancement spirituel mais plutôt à des buts lucratifs bassement matériels. La sensibilité du dévôt à la vie spirituelle s'affine et lui permet de recevoir les éléments utiles à tous ses corps en se confiant au divin et, s'abandonnant à la dévotion, des transmissions peuvent se faire de manière télépathique, des éléments de nourriture essentielle agissent sur tous les corps et même sur le corps matériels puisque nous touchons à l'essence même de l'être tout comme la lignée kagyu chez les tibétains où des enseignements sont transmis par télépathie. La méditation décrite dans le bardo Thödol permet aux êtres d'expérience, à atteindre l'essence même de l'être. Tout se rejoind donc, au travers des êtres purs, intermédiaires entre le divin et l'être incarné. Ceci n'est pas une course "aux pouvoirs surnaturels" mais bien un retour vers la source de bienfaits permettant de rendre le passage sur terre à son véritable but, sa véritable vocation aux esprits sensibles. C'est pour cela qu'il est écrit dans la teneur et portée du verset VI :"Ainsi, chacun devrait emprunter la voie supérieure, celle du service de la dévotion pure,  affranchi de tout désir futile, de toute action intéressée, de toute spéculation intellectuelle, car c'est ainsi seulement, qu'on y trouvera l'éternel consentement".

     

    Le choix de ce verset dans ces commentaires est d'exprimer la signification du dharma traduit par "occupation",car la racine indique"ce qui soutient l'existence". Et d'ajouter :

     

    "Chaque être possède une forme éternelle sur le plan spirituel, et rsna est pour tous l'éternel Objet d'attraction".

    C'était donc la réponse à la première question donnée aux sages.

     

    Jiva Goswami présenté, et la réponse des sages à la première question

     

     ©Colinearcenciel

    PS : les images choisies sont libres de droits, si jamais ce n'étais pas le cas, il est souhaitable de me le faire savoir afin que j'y remédie, mais toutes les images sont scrupuleusement vérifiées. Bonne lecture à vous qui passez par ici.

     

     

     

    « LES HOMMES EN NOIR & OVNI La Liberté de l'âme »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :