• Prélude au Te Deum de Marc Antoine Charpentier

    LA VIE DE MARC ANTOINE CHARPENTIER

    Il se rend en Italie pour faire des études de peinture  mais sous l'influence du compositeur Giacomo Carissimi il fait des études de musique à Rome.

    Y séjournant trois années, il restera marqué par le style italien et sera le seul en France à aborder l'Oratorio.

     

    LA VIE DE MARC ANTOINE CHARPENTIER

    En 1672, Molière se brouilla avec Lully. Il proposa à Charpentier de remplacer ce dernier pour la musique de ses comédies-ballets au Théâtre-Français. C'est ainsi que Charpentier composa de la musique pour les entractes de Circé et d'Andromède, ainsi que des scènes chantées dans le Mariage forcé, puis Le Malade imaginaire.

    À la mort de Mademoiselle de Guise en 1688, Charpentier fut employé par les Jésuites dans leurs établissements parisiens. Il devient maître de musique du collège Louis-le-Grand, puis de l'église Saint-Louis, rue Saint-Antoine. C'est à cette époque qu'il composa la majeure partie de son œuvre sacrée.

    En 1698, Charpentier fut nommé maître de musique des enfants de la Sainte-Chapelle du Palais.

    Sa musique tire sa substance d'un mélange des styles français et italien, auxquels elle emprunte de nombreux éléments.

    Il a composé des œuvres sacrées telles que des oratorios, des messes, des psaumes, des magnificats. Il a également composé plusieurs opéras, des sonates, préludes pour orchestre, des noëls instrumentaux.

    Marc-Antoine Charpentier fut presque complètement oublié jusqu'en 1953, lorsqu'il fut révélé par son Te Deum, dont l'ouverture orchestrale sert d'indicatif à l'Eurovision. C'est à Carl de Nys que l'on doit la redécouverte de ce Te Deum, qui devint également l'hymne du Tournoi des six nations.

    À partir des années 1950, l'œuvre de Charpentier fut ainsi ressuscitée par Claude Crussard, Guy Lambert, et Jean-Claude Malgoire. Aujourd'hui, la moitié de son œuvre environ a été enregistrée.

    L'œuvre complète de Charpentier comprend 28 volumes calligraphiés de sa main ou par Sébastien de Brossard, soit plus de 500 pièces qu'il a pris soin de classer lui-même. Cette collection, appelée Mélanges, est l'un des plus beaux ensembles de manuscrits autographes musicaux de tous les temps. À sa mort, ses neveux Jacques Édouard et Jacques-François Mathas en héritèrent. En 1727, Jacques-Édouard vendit l'ensemble des manuscrits à la Bibliothèque Royale. La collection intégra le fonds de la Bibliothèque nationale de France.

    Marc-Antoine Charpentier est actuellement le compositeur baroque français le plus présent en disque et au concert.


    votre commentaire
  • Fichier:MA Charpentier II.gif

    Marc-Antoine Charpentier, né à Paris en 1643 et mort à Paris le 24 février 1704, est un compositeur et chanteur français de la période baroque.

     

     


    votre commentaire
  • LES PLAISIRS DE VERSAILLES
    .

                .... pour le Dauphin, fils de Louis XIV, cette affiche nous apprend que ce Roi aimait et encourageait les artistes et donc, leur faisait commande de musique....   .

    Marc Antoine CHARPENTIER
     

    LES PLAISIRS DE VERSAILLES avec une oeuvre de CHARPENTIER MARC ANTOINE

     
     
     
     
    La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en 1643, le futur Louis XIV, alors âgé de cinq ans, est trop jeune pour régner. C’est sa mère, Anne d’Autriche, qui est désignée régente* jusqu' à ce que son fils ait 13 ans. Les périodes de régence sont souvent des moments difficiles pour la royauté car le pouvoir est exercé par un représentant du futur roi (un membre de la famille royale, homme ou femme) ayant moins de légitimité. Durant la jeunesse de Louis XIV, la Fronde (1648-1653) déstabilise la monarchie : les parlementaires et nobles du royaume se révoltent contre le pouvoir royal. Le gouvernement est en situation délicate, même si la révolte n’aboutit pas. Le roi Louis XIV reste très marqué par cette période. Ne voulant pas que cette situation se reproduise, il rassemble la Cour autour de lui, sous son autorité. Versailles devient le siège du pouvoir de 1682 jusqu’à la Révolution Française en 1789, sauf durant de courtes périodes où il revient à Paris. Le château de Versailles est une résidence royale, habitée par le Roi et son entourage. Ce domaine est le centre symbolique du royaume. Avant 1789, la société est divisée en 3 « ordres » (catégories) : le clergé, la noblesse et le tiers-état, c’est-à-dire le peuple. Chaque « sujet*» de France a en théorie le droit de venir présenter un problème ou une demande directement au Roi, sous condition de porter un chapeau et une épée, qui peuvent être loués à l’entrée du château. De 3 000 à 10 000 personnes passent chaque jour à Versailles.
     
     
     
     
     
     
    La galerie des glaces, extraits de l'émission Des racines et des Ailes
     
     
    Si Versailles nous était conté... à travers son mobilier ! Ce documentaire aux techniques novatrices fait revivre des pièces uniques qui racontent d étonnantes histoires.

    Voilà une affaire de rois, de reines et d illustres artisans, avec bien des secrets. Et un pari relevé : la reconstitution de certaines oeuvres disparues grâce à la magie des images de synthèse. Ce nouveau documentaire de Fabrice Hourlier (Napoléon, la campagne de Russie) traverse les règnes de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI pour nous entraîner à la découverte de six chefs-d oeuvre des XVIIe et XVIIIe siècles. Il nous dévoile notamment le faste du mobilier d argent du Roi-Soleil et son extraordinaire commode en écailles de tortue et entrelacs de laiton, une horloge astronomique, véritable miracle de sciences, ainsi que le meuble alors le plus emblématique de l artisanat français, conçu pour Louis XV : "le bureau du roi". Sans oublier le mobilier aux épis et le grand serre-bijoux de la reine Marie-Antoinette, d une délicatesse inégalée.


    Créateurs de l ombre

    Toutes ces pièces exceptionnelles d orfèvrerie, d ébénisterie, de menuiserie ou d horlogerie sont emblématiques de l esprit et de la beauté du style versaillais. Mais si l on connaît bien le château à travers l histoire des souverains qui y ont séjourné, qui se souvient de Claude Ballin, d André-Charles Boulle, de Claude-Siméon Passemant, de Jean-François Oeben, de Jean-Henri Riesener, de Georges Jacob, ou encore de Jean-Ferdinand Schwerdfeger ? Hommage à ces créateurs talentueux qui exécutaient dans l ombre les oeuvres royales, le film est un voyage au temps de la monarchie, qui dévoile les techniques et le talent d artistes du passé et témoigne d une manière unique des goûts personnels de leurs illustres commanditaires.


    Documentaire Arte diffusé le 15 février 2015 ci-après :
     
     
     
     
     
    ☼☼☼☼☼ ☼☼☼☼☼ ☼☼☼☼☼ ☼☼☼☼☼
     
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique