• Charles Marie Widor, virtuose de l'orgue et compositeur

     

    Description de l'image Charles-Marie Widor (2).jpg.

     

    Charles-Marie Widor, organiste et compositeur est né en France, à Lyon en 1844, le 21 février et décèda à Paris le 12 mars 1937. Il fut également professeur d'orgue et de musique.

    Il fut l'élève de son propre père qui était organiste à l'église Saint François de Sales à Lyon et le remplacera déjà à l'âge de 11 ans et puis parti poursuivre des études à Bruxelles avec Fétis pour la théorie et la composition et le professeur Jacques Nicolas Lemmens qui continua à lui enseigner l'orgue. Il reviendra à Lyon en 1860 prenant le poste d'organiste de Saint François, un orgue qu'il connaissait déjà depuis son enfance. Mais il alla plus loin puisqu'il fut nommé très jeune, à l'âge de 26 ans à l'orgue Cavaillé-Coll de Saint Sulpice à Paris et ce, en tant que suppléant de Lefèbure-Wély et il tint le poste de titulaire durant 64 ans sans que ce soit officialisé à cette époque. Il fut reconnut et engagé au Conservatoire de Paris durant six années entre 1890 et 1896 en succédant à César Franck puis, il reprendra la classe de composition musicale de contrepoint et fugue de Théodore Dubois.

    Il eut des élèves qui devinrent d'excellents organistes et compositeurs dont Louis Vierne, Albert Schweizer, Charles Tournemire et Marcel Dupré ; Edgar Varèse, Darius Milhaud, Arthur Honegger. Charles Marie Widor apporte des changements à l'enseignement de l'orgue en conseillant plus de raisonnement et la connaissance approfondie de Jean-Sébastien Bach et les oeuvres de celui-ci.

     

    En tant que virtuose de l'orgue, Charles Marie Widor fut appellé à jouer dans 23 pays dont notamment la Russie, l'Angleterre, Allemagne, Portugal, Pologne, la Suisse etc. et jouera jusqu'à l'âge de 90 ans puis démissionna de son poste à Saint Sulpice à Paris. Marcel Dupré, son élève et assistant lui succéda. On peut aussi souligner qu'il publia sous le pseudo "Aulétès" des critiques musicales dans le journal appellé "L'estafette". Il épousa à l'âge de 76 ans une jeune femme de 32 ans Mathilde de Montesquiou-Fézensac le 26 avril 1920. Il fondera également le Conservatoire américain de Fontainebleau avec Francis-Louis Casadesus et le dirigera jusqu'en 1934.

     

     

     

     

    « LES CONVENTIONS D'INTERPRETION DE L'OEUVRE DE WIDORJEAN SEBASTIEN BACH A QUINZE ANS »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :