• BEAUTY LIFE ©Colinearcenciel

     

    1. BEAUTY LIFE Composition musicale de .©Colinearcenciel

     

     

    Ici, uniquement les violons et le violoncelle, les flûtes : les instruments accompagnateurs de la mélodie principale la version originale se trouve ci dessous.

     

    Beauty Life exprime tout le côté de la vie belle de par la simplicité, par les petites choses qui la compose cette vie. Ce ne sont pas les exploits qui rendent la vie heureuse profondément : ce sont les moments de quiétude.

    Donc, les victoires que l'on peut ressentir si l'on réussi après les études, on que l'on réussi à faire une bonne interprétation musicale après avoir répété des oeuvres, ne sont pas les vraies joies. Les vraies joies n'appartiennent à aucune compétition, elles sont là ou la joie est là ; le bonheur plutôt, certainement dans l'intimité de la vie et non dans la vie publique.

    La vie publique apporte des joies et des peines.

    Elles apportent peut être le bonheur pour certains, cependant pas de façon universelle ou plénière. Le vrai bonheur se vit dans la simplicité la plus totale et probablement dans la solitude ou auprès de ceux que l'on aime et qui nous aiment avec qui la vie est proche, très proche avec lesquels règne harmonie et entente.

    Les joies et le bonheur se vivent à l'intérieur de l'être et son esprit et son âme en jouissent, le corps lui en bénéficie.

    Le bonheur extérieur se vit dans l'apparence de la mondanité ou les conventions obligatoires ou simplement dans complicité et la réelle amitié et empathie.

    Si vous voyez des personnes heureuses, cela peut paraître une apparence dans les groupes, oui le vrai bonheur il vit en soi, loin de la foule, et du relationnel.

    On peut vivre des moments de bonheur avec des personnes mais peut on appeller cela le vrai bonheur ? Le vrai bonheur il est intime, avec des proches personnes cela est possible.

    De façon autonome, le vrai bonheur est dans la liberté complète indépendamment des autres et en union avec l'âme et la vie elle même. 

     

    Il est possible que le bonheur que je décris est celui de la joie éternelle. Pourquoi ? Sans doute par la matérialité de notre existence, l'esprit trop accaparé des apparences ne peut vivre que de bonheur superficiel lié aux besoins matériels. Le bonheur spirituel demeure de loin le bonheur et la joie la plus profonde et la plus intense s'insérant en effet dans l'éternité de ce qui est et reste à jamais.

    C'est pourquoi je décris deux formes de joie et de bonheur. L'une étant partielle et limitée dans le temps, celui de la vie matérielle et corporisé et l'autre étant spirituel pour ce, infiniment, vers ou au travers de l'infinité, qui ne peut exister dans la matérialité avec la notion de naissance et de mort. Dans l'unité le bonheur se vit aussi mettant au second plan cette matérialité limitée.

     

    Lorsque nous nous trouvons dans la Nature nous sommes unis à elle.

    Elle demeure, depuis des siècles se renouvellant sans cesse dans les changements de substrats divers qui constituent les naissances, la croissance, le renouveau, la décroissance et la mort : les résidus ne se perdent pas et se transforment : rien ne demeure intact dans mouvement de flux et de reflux. La vie réelle se trouve dans un corps immatériel, d'une matière plus subtile qui ne subira pas d'altération au travers d'un temps qui n'existe plus.

    Cette composition, donnée ici en deux versions : avec la même écriture musicale : l'une met en valeur le violon et l'autre la flûte. J'ai choisi de vous faire entendre en activant le son, celle avec le violon car la "beauty life" se démontre ici de manière moins populaire me semble t'il. Mon approche étant subjective.

     

     

    Cette beauty life extravertie se trouve rangée dans la catégorie de la vie extérieure et non de la vie intérieure.

    La vie extérieure représente dans ce sens la vie matérielle.

    La vie intérieure la vie spirituelle.

    Cependant, la vie spirituelle se trouve intimement liée au corps physique et à ses contraintes, le corps étant la demeure de l'âme pour un temps défini. Donc, cette création est plus matérialiste sans vanité (ce qui est pourtant assez courant) même si l'on n'y trouve pas une grande finesse d'écriture selon moi.

     

    Dans la version où l'instrument à vent est mis en valeur dans le mp3 déposé ci dessous, la musique est plus vulgaire dans le sens de sa stridance. Certains vont aimer et d'autres pas. Peu importe, cette création a été nommée Beauty Life parce que je la trouvais vulgaire et sans véritable originalité.

    Et je l'ai nommée comme on nomme une série commune à la télévision avec un titre assez banal.

    Voici la version où la flûte est mise en exergue. Le mp3 doit être activé ce qui n'est pas le cas de la version violons qui se trouve au haut de cette page.

    Elle a été écrite d'un seul trait et rapidement, une nuit. Il y a cinq instruments pour l'interprétation de Beauty Life. Mais il est possible de l'interpréter avec trois instruments donc en trio. La magie de Beauty life réside dans le fait qu'elle fut écrite en un seul trait durant la nuit et sans correction ou très peu. Son écriture a été rapide par une simple envie d'écrire et non pas suite à un vécu ce jour là.

    Les titres de mes compositions sont toujours choisis après la composition, en l'écoutant et en éprouvant la sensation du sentiment ressenti en l'écoutant de manière pas assez critique du fait que l'on ne sait être objectif.

     

    Il arrive parfois que j'aime énormément sur le moment mais qu'ensuite, je n'aime plus du tout.

    Mais reste un attachement du moment où je compose car ce moment là est toujours magique même pour ce que j'estime être commun ou raté.

     

    Ce qui est très curieux dans cette histoire, par rapport aux posts de ces musiques et qui m'étonne fortement est le succès rencontré par des compositions que je trouve absolument médiocres et, le non succès de celles qui me surprennent et que je peux réécouter en me posant la question :"comment ai je écrit cela ?" et je ne trouve pas de réponse. D'autres compositions ont une histoire étonnante et si vous suivez ce parcours, vous le constaterez. 

    Actuellement l'épreuve constatée consiste en le repost et fatalement la réécoute de ces compositions du passé mais d'autre part, la reconstitution d'un espace demeure indispensable puisque ces mp3 pour la plupart sont vendus sans mon accord c'est pourquoi j'ai gardé les traces de l'ancien blog pour avoir les preuves de posts mais surtout j'ai gardé les originaux des partitions et les dates des licences et des créations. Sur ces sites, elles ont été vendues à des milliers d'exemplaires alors que sur youtube il y a très peu de "j'aime". Les sites concernés se trouvent à Los Angeles et au Panama. Le "prendre" des musiques sur internet demeure facile, pour d'autres oeuvres artistiques, l'acte, autrement plus difficile pour des toiles picturales réalisées avec de l'aquarelle ou de la peinture à l'huile ou matériaux non virtuels.

    ©Colinearcenciel

     

     

    « LISTE DE MES COMPOSITIONS MUSICALES ©Colinearcenciel4. UN COEUR © ColinearCenCiel »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :