• 99. LA ROSERAIE DU SOIR ©Colinearcenciel

     

    Résultat de recherche d'images pour "Roseraie"

     

    Image associée

     

    LA ROSERAIE DU

     

    SOIR

     

     

    La roseraie du soir

    .

    Au jardin des roses de mon château
    S'abattit un phénomène étrange
    Une pluie diluvienne s'y déversa
     
    Il me semblait que ces larmes étaient par million
    Et tourbillonnait tout autour de moi
    Mes yeux ne savaient les déverser
    Et le ciel était sombre
    Elles ressemblaient à des étoiles filantes
    Des rafales de pluies d'étoiles filantes
    Une indicible douleur inexprimable
    Envahissante
    Tout à coup, debout
    Elle s'exprima en images de longs jets
    S'effilochant de partout
    En haut, en bas et tout autour de moi
    Tandis qu'elle explosait à l'intérieur
    Comme une avalanche
    En un seul point centré dans mon coeur
    ________
    Il me semblait être prisonnière
    D'une bulle larmoyante explosée
    Centrée et partout
    Je fis un pas, deux pas, trois pas
    Fiévreuse
    Et je me suis assise dans mon jardin
    Le jardin de mon palais
    Les roses avaient perdues leurs pétales
    Elles dormaient toutes
    D'un sommeil abattu
    Soudain le soleil se leva sur la nuit
    Déployant un voile doré de lumière
    douce
    Et je vis son regard et son contentement
    Des retrouvailles
    Dans ma roseraie du soir
    Il s'approcha tranquillement
    Et nos yeux ne se quittaient pas
    Le paysage se transforma
    Et tout ce monde tourbillonnant
    Disparu en un seul instant
    En cette plénitude de la communion
    De l'union où le temps suspent tout mouvement
    Où l'éblouissement ôte toute douleur
    Apporte ce repos intérieur
    Les ailes alors se déployent
    En silence
    Invisibles
    Si légères
    Comme inexistantes
    _______
    Ceux qui s'aiment se parlent sans un mot
    Il rejoint celle qu'il aime
    Lorsqu'il entend son cri
    L'espace disparaît
    Tout s'évanouit dans la lumière douce
    Irradiée
    En un seul point
    Minuscule
    Centré
    Et tout est là
    En cette source
    D'eau vive rafraîchissante
    _______
    Ce regard
    Qui aime d'un amour indicible
    Alors sans être présente
    Dans l'absence totale à ce monde
    Un rapt
    Où tout s'évanouit, disparaît
    Un souffle
    Rafraîchissant
    Les mots ne disent rien
    Car le langage disparaît
    Tout s'évanouit
    Seul
    L'amour
    Transporte
    En un seul point
    Où tout s'espace s'y trouve
    Béatitude
    Envolée
    Absorbée
    Dans l'infinie Humilité
    Profonde
    du
    Berger et de sa Bergère
    De ce Roi et de sa Princesse
    Au-delà
    Du descriptible
    ________
    Et lorsque
    Qu'elle revient à elle
    Reconnaissante
    Ce sont deux larmes de  Joie
    Etoilant son regard
    Eblouie
    Car la princesse a trouvé son roi
    Et ce roi en a fait une reine
    Il la comble de bienfaits
    Et d'honneur
     
    ©ColinearCenCiel, écrit le 16 février 2008
     
     
     
     
    LA VIE SANS LA MUSIQUE SERAIT UNE ERREUR
    __________

     

     

    Musique

    Cavelaria rusticana

    Pietro Mascagni

    « CET HORIZON © Colinearcenciel98. Non ce n'est pas un rêve »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :