• 48. Ce soir une année se meurt

    CE SOIR UNE ANNEE SE MEURT - Poésie de ColinearCenCiel  posté le jeudi 31 décembre 2009 21:21

    .

     

    C e   s o i r   u n e   a n n é e   s e   m e u r t

    Ce soir une année se meurt

    dans le froid de l'hiver

    Et certaines gentes pleurent

    Les beaux jours d'hier

    Et d'autres font la fête sans être contents

    Devant des déjeûners aux airs rebombants

    Ce soir une année s'en va dans le passé

    Et jamais elle ne reviendra cette année-là

    Une année de plus, une année remplie de tout

    Qui s'en va en nuit de pleine lune

    En sa face blême, bonne y fasse

    Demain il fait une autre année

    Une autre année qui sera rempli de tout

    Mais quoi donc à fêter vraiment

    Dites le moi

    Une année qui passe est une année qui meure

    Que pouvons-nous faire sinon laisser passer

    Et laisser venir les soleils et les hivers des années qui viennent

    Comme les étoiles clignotantes de chaque nuit

    Ne vaut-il pas mieux se reccueillir

    En nuit priante disant : demain on ne sait rien

    Nous confions aux étoiles notre destin

    Maintenant la nuit est là attendant le jour

    Un jour qui sera un premier d'une nouvelle année

    Il nous semble cette espérance de jours meilleurs

    Chaque année tandis que le temps passe

    Et les années trépassent

    De cette mélancolie qui fait la vie trop courte

    Il n'est pas d'heures à perdre précieusement.

    La crainte n'est-t'elle pas secourable ?

    Plutôt que la beuverie des innocents incompris.

    Chaque heure de la vie a son intensité

    Dans le cheminement du jour

    Et demain ne sera jamais ce que fut aujourd'hui.

    On se fait la fête à tout prix,

    Dans le coeur son coin de paradis

    Comme forcé les jours de fête

    Mais tous les jours peuvent s'éclairer

    De cette lueur d'amour au milieu de la dégoulinance

    Ainsi, cette nuit, plus intense

    Demande plus encore à être le dernier jour d'une année

    Qui se meurt pour toujours

    On ne pourra jamais  lui dire "à plus tard"

    Demain ne sait pas, c'est maintenant que l'on vit

    Au tic tac de l'horloge, au mieux que nous pouvons

    En sachant que dehors, il y en a qui ont froid

    Froid dans le coeur et froid au corps

    Si passant passe par ici, bien au chaud

    Lisant ces quelques mots

    Que le chagrin est dérisoire

    Celui de la solitude non désirée

    C'est en elle que se trouve l'espoir

    De se retrouver en l'essence ciel

    Des huiles originelles

    Demain n'est que demain

    En l'an nouveau, c'est notre vie qui continue

    Pleine, comme cette lune aux marées montantes

    Remplie de tous nos rêves

    En cet an qui se meurt et s'achève

    Dans le froid de l'hiver, demain c'est le jour premier

    D'une nouvelle année

    Elle naîtra à telle heure selon le lieu où vous serez

    Elle naît à toutes les heures dans ces vingt quatre heures

    Que de souhaits, que de bons voeux

    Pour des jours plus heureux, une santé meilleure

    Il n'est pas plus somptueux

    Que l'âme accrochée aux étoiles

    Dans le chaque jour qui fait ce qu'elle peut

    A la sueur de son front et de son coeur

    Elle peint sa vie sur une toile

    Avec les couleurs akashiques

    Des mille tiroirs ouverts

     © ColinearCenCiel

    31 décembre 2009

     

     

    « 91. IIIème Extrait du SECRET SERMENT © ColinearCenCiel49. SI L'AMOUR »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :