• 47. LE DIAMANT DU COEUR

    LE DIAMANT DU COEUR  posté le dimanche 09 décembre 2007 20:01

    Blog de colinearcenciel :BIENVENUE DANS MON MONDE MUSICAL, LE DIAMANT DU COEUR


    posté le samedi 09 décembre 2006 20:51

    Blog de colinearcenciel :BIENVENUE DANS MON MONDE MUSICAL, LE DIAMANT DU COEUR - Poésie de ©ColinearCenCiel

     

    LE DIAMANT DU

     

     COEUR

     

    Chaque jour je vois briller le diamant du coeur

    Celui-ci illumine mon regard de bonheur

    J'ai beau vouloir regarder ailleursLes étourdissantes illusions des sentimentsDe ces mots galvaudés que l'on me dit

    Ah que vivent les crève-coeurQui ne crèveront plus rienVers ce doux chemin de certitude De sobriété des lueurs de la solitude

    C'est une envolée !

    Une envolée secrète dans ce voyage

    Au-delà du monde des apparences Où tant de pièges se sont dressés

    Où je me suis laissée aller instinctivement

    En ces faiblesses pardonnées Qui ne sont rien !

    Ah savourer de grâces en grâces

    L'impalpable bonheur de voir de loin !

    En secret et sans que personne ne le sache

    Entrant dans ce jeu des non dits

    De ce qui ne se dit pas

    Des semblants, mensonges où il n'y a rien à dire

    Entendre, lire, écouter là où je ne suis pas

    Où l'on croit que j'y suis pour être en ce paraître obligatoire

    Et apprendre, apprendre, apprendre dans la tranquillité...

    Ou par les épreuves où mes larmes ont coulées

    ET sont devenues perles au creux des corolles

    Du jardin de mes roses

    Tout ce qui se cache dans les bois

    Petit chaperon rouge se promène sans être là

    Où le loup se promène !

    Merci d'être folle de cette douce folie d'aimer

    D'aimer plus fort que la morsure des sentiments

    Au retrait de ces trois années, trois mois, trois jours

    Monastique

    Fantastique

    Dans le monde

    Les pieds sur la terre

    La tête dans les nuages

    Je déguste, en retrait, un savoir des lumières qui aveuglent

    Les faiseurs d'ombre, les grimaçants des sortilèges

    Déjà morte à la vie de ce que l'on appelle "vivre", étourdissements,

    Distraction, je me promène une lampe à la main

    L'huile sur le front

    Cette lumière

    Personne ne la prendra

    Elle s'allume au diamant du coeur

    Qu'il me tendit sur sa main largement ouverte...

     

    @ColineArcenCiel

     

     

      

    « 46. ON POURRAIT TANT S'AIMER91. IIIème Extrait du SECRET SERMENT © ColinearCenCiel »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :