• 23- PARADIS PERDU

    Paradis perdu

                                                                ©Colinearcenciel

     

    Afficher l'image d'origine

    Cette composition musicale a été déposée en 2006 sur la toile. Elle raconte une histoire et le violon exprime comme la moue d'un enfant qui se retrouve dans un lieu qui n'est pas son univers originel. L'on dit souvent que le violon pleure  ici ce n'est pas le cas mais l'on sent qu'il se plaint et qu'il est mécontent. Alors il a besoin de l'exprimer : "Je n'suis pas content, je n'suis pas content" il répète d'ailleurs cette phrase deux fois : ceux qui ressentent la musique et la connaissent reconnaitrons le passage. Cela prête à sourire et pourtant, il nous arrive à tous de ne pas être "content" à certains moments : certains le cachent et d'autres l'expriment. 

    Afficher l'image d'origine

    Il est souvent préférable d'exprimer son mécontentement : cela permet souvent d'améliorer la situation tant que c'est possible et de dire pourquoi l'on n'est pas content. En fait, ce passage écrit exprime ce "Paradis perdu" en se plaignant de ne pas s'y trouver en ce moment. Et dit cela en quelques phrases. De quel paradis s'agit t'il ? Les images déposées en dirons sans doute davantage...

     

     nouvelle rose de porcelaine

     

     

    « Sri BaladevaLe mystère du peuple Hakka. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :