• 17.☼☼~~~~Le plus ancien monastère bouddhiste au Tibet ~~~~☼☼

     

    17 Le premier monastère bouddhiste au Tibet

     ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    Le fantastique site du monastère de Samyé, le plus ancien monastère du Tibet

    Du site ICI 

     

    17 Le premier temple bouddhiste au Tibet

    Temple de Samyé en 1938 avant sa destruction lors de la révolution chinoise

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    17 Le premier temple bouddhiste au Tibet

     

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    Temple de Samyé en 1938 avant sa destruction lors de la révolution culturelle chinoise

    17 Le premier monastère bouddhiste au Tibet

     

     ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    Le Monastère de Samyé (Tibétain : བསམ་ཡས་དགོནWylie bsam yas dgon pa ) est le premier monastère bouddhiste construit au Tibet sous l'Empire du Tibet, il faut construit entre 629 et 877  et vers l'an 779. Fondé par Padmasambhava et Shantarakshita.

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    17 Le premier temple bouddhiste au Tibet

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

     

     

    Selon la vie légendaire de Padmasambhava, ce dernier est né quelques années après le Parinirvâna du Bouddha sous forme miraculeuse au milieu d'un lac dans le royaume d'Oddiyana situé dans l'actuelle vallée du Swat..

    Il aurait vécu de nombreux siècles avant de venir au Tibet. Pour les tibétains dans la lignée du Dzogchen Nyingmapa, le Bouddha Shakyamuni représente le principe du Bouddha qui donne tous les enseignements fondamentaux rassemblés dans les sutra. Padmasambhava est un avec le Bouddha Shakyamuni mais représente le principe, plus élevé encore, du maître qui révèle tous les enseignements à caractère initiatique des tantras. En d'autres termes, Ils ne sont pas différents mais Bouddha Shakyamuni représente l'aspect exotérique du Bouddhisme alors que Padmasambhava représente l'aspect ésotérique.

    Padmasambhava n'est pas seulement le fondateur du bouddhisme au Tibet, il est également à l'origine de la tradition terma  ou « Trésors spirituels » transmis par ceux qui les découvrent, les Tertons  de l'école gyingmapa.  

    À plusieurs reprises dans ses enseignements Padmasambhava prophétisa la venue au Tibet des Karmapas de l'école Kagyu.

     

    Le monastère possède une palissade circulaire entourant plusieurs temples de taille plutôt petits.  

    Samyé est un endroit sacré important pour les pèlerinages tibétains. Il se situe à environ quatre heures d'autobus (environ 120 km au sud-est) du chef-lieu de la région autonome du Tibet, Lhassa en République populaire de Chine. Il se trouve dans une zone touristique restreinte contrôlée par Pékin.

     

    Trisong Detsen de 704 à 797 fut le , 38ème roi de la dynastie Yarlong, et 6ème empereur de l'Empire du Tibet, y implanta le bouddhisme et c'est sous son règne, en 779 que Shantarakshita et Padmasambhava fondèrent Samyé, le tout premier monastère bouddhiste du Tibet. 

    Le moine indien Shantarakshita,  dont l’enseignement reposait sur les soutras, avait choisi le site de Samyé pour y bâtir un monastère. Néanmoins, arrivée à une certaine hauteur, la construction s’écroula. De nouvelles tentatives ne furent pas plus fructueuses. C’est alors qu’arriva Padmasambhava maître indien du bouddhisme tantrique qui lui acheva la construction du monastère. 

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    17 Le premier temple bouddhiste au Tibet

    Shantarakshita

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

     

     

    Shantarakshita est considéré comme un bodhisattva (Bodhisattva Khenpo (abbé) ou Bodhisattva Bhikshu (moine), et une incarnation de Vajrapani. Une tradition probablement légendaire fait de lui le fils d’un roi de Zahor (Bengale) et le frère de Mandarava, l’une des compagnes de Padmasambhava.

    La légende du stupa Bya-rung-kha-shor, mentionnée dans une biographie légendaire de Padmasambhava, associe quatre acteurs importants de l'implantation du bouddhisme au Tibet. Selon cette légende, une larme de compassion d’Avalokiteshvara tomba sur terre et devint la fille d’un éleveur de poulets. Elle eut quatre fils et décida de bâtir un stupa pour y conserver des reliques de Mahakashyapa, mais du fait de sa basse position sociale sollicita tout d'abord la permission du roi, qui la lui accorda, d’où le nom de l'édifice qui signifie « Il a donné son accord pour le faire ». Ses fils, qui achèvent l’œuvre après sa mort, renaquirent sous les formes de Trisong Detsen, Shantarakshita, Padmasambhava et Jnana Kumara, qui aurait ramené Shantarakshita.

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    Trisong Detsen y organisa, en 792, un débat philosophique entre les tenants du bouddhisme indien et ceux du bouddhisme chinois. À l'issue du débat, connu sous le nom de concile de Lhassa,  le bouddhisme indien l'emporta. Aussi Trisong Detsen déclara-t-il le bouddhisme religion d'État au Tibet en présence de Padamasambhava  et sa parèdre (épouse mystique) Yeshe Tsogyal, de Shantarakshita  et Vimalamitra, ainsi que de nombreux traducteurs dontVairotsana.  

    En 838, Langdarma  tue son frère Tri Ralpachen, empereur du Tibet et prend son trône, il fait interdire le bouddhisme et rend le bön, chamanisme local tibétain, religion officielle. Il se fait assassiner par un ermite bouddhiste (en 841 ou 842), le pays se retrouve alors de nouveau divisé.

    Détruit en partie pendant la révolution culturelle,  son toit et ses Stupa ont totalement disparu, Samyé a été reconstruit après les années 1980.

    En mai 2007, le Centre Tibétain pour les Droits de l'Homme et la Démocratie (TCHRD) affirme que la police armée chinoise a démoli une statue colossale de Padmasambhava   au monastère de Samyé et que les blocs résultant de la démolition ont été transportés en un endroit inconnu. La statue avait été construite grâce aux fonds donnés par deux fidèles chinois de la ville de Guangzhou, dans la province de Guangdong. Interrogés, les responsables du monastère ont déclaré que la statue avait été démolie car elle avait été construite sans autorisation.

    Le 10 février 2009, le Tibetan Centre for Human Rights ans Democracy (TCHRD)  a affirmé que 9 moines suivant des études au monastère de Samyé ont été condamnés à des peines de 2 à 15 ans de prison pour avoir participé aux brèves manifestations du 15 mars 2008 qui s'étaient tenues devant le siège principal administratif du gouvernement de Samyé dans le comté de Dranang, où les moines ont été rejoints par des centaines de Tibétains exigeant la liberté religieuse, les droits de l’Homme pour les Tibétains et le retour du dalaï lama. Ils ont été détenus au centre de détention du Bureau de sécurité publique  (PSB) du Lhoka.

    Le 19 mars 2008, un moine qui venait du monastère de Dorjie Drak, Namdrol Khakyab, s'est suicidé laissant un message où il parlait de la répression insupportable du régime chinois, clamant l'innocence des autres moines du monastère et prenant l'entière responsabilité de la manifestation.

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    En 1980, le temple de Samyé fut reconstruit.

    17 Le premier temple bouddhiste au Tibet

     

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    • Présentant certaines similitudes architecturales, le monastère Kagyu Samye Ling en Ecosse fut fondé en 1967 par Chôgyam Trungpa Rinpoché et Akong Rinpoché et fut le premier centre de pratique du bouddhisme tibétain en Occident.
    • Le projet de la construction du Temple pour la Paix de la congrégation Vajradhara Ling  en Normandie s’inspire de l'architecture traditionnelle de Samyé.

    Pour les voyageurs ou ceux qui aiment à savoir où se trouve ce temple par rapport à Lhassa voici une carte google de trajet de kilométrage situant bien le monastère de Samyé. A vol d'oiseau, le trajet est beaucoup plus court si nous pouvions être oiseau nous y serions de Lhassa beaucoup plus vite.

    ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    17 Le premier monastère bouddhiste au Tibet

     

     ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    LE MONASTERE DE SAMYE ENTOURE DE HAUTES MONTAGNES

    17 Le premier monastère bouddhiste au Tibet

     

     ☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

     

    17 Le premier temple bouddhiste au Tibet

     

    17 Le premier monastère bouddhiste au Tibet

     

    LE SITE DU MONASTERE DE SAMYE ENTOURE DE HAUTES MONTAGNES ( par map's google)

    et plus de visibilité de ces chaînes montagneuses en y joignant Lhassa et les routes y parvenant.

    A vol d'oiseau bien sûr que le chemin est plus court, mais il faut voler très haut dans l'Himalaya !

    17 Le premier monastère bouddhiste au Tibet

     

     ☼☼☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~☼☼☼☼

    Je ne m'attendais pas à trouver la construction de monastère, par ordre, surtout le premier construit et toujours présent sur le même site, plus que jamais et, d'être réellement guidé vers celui ci avec des aides importantes dans les lectures de visu. Je ressens une grande gratitude pour ces lectures ne se trouvant pas intégralement sur internet.

    Merci à Wikipédia pour les textes et images anciennes de ce monastère fort heureusement reconstruit car nous avons besoin de hauts lieux spirituels en ce monde favorisant le chemin spirituel et les pratiques spirituelles et l'étude.

    ©  Colinearcenciel &Karma Samten

    « 16. A LA RECHERCHE DES TEMPLES TIBETAINS18. ☼☼~~~~Le corps d'arc-en-ciel ~~~~☼☼ »

  • Commentaires

    1
    Seth
    Lundi 31 Décembre 2018 à 10:55

    Bonjour Coline,

    Merci pour cet article sur le monastère de Samye.... je suis heureux de voir qu’un tel endroit spirituel... ait pu traverser autant de difficultés et survivre .

    j’en profite pour te souhaiter un heureux nouvel an 2019... et plus de spiritualité dans le monde.

    Amitiés Seth A+++

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :