• 1. Les visionnaires de l'histoire : Haidakhan Babaji et Steve Jobs

     

    Les grands visionnaires de l'histoire

    HOUSTON, TEXAS, 20 juillet 1969.

    Au centre de contrôle de la NASA, l'ordinateur IBM36075 qui peut traité 16 millions de données par seconde est utilisé pour accomplir un grand exploit : envoyer un homme sur la lune. Houston, appellée "Base de la Tranquillité". Quelques dizaines d'années plus tard, un petit appareil pesant à peine 30 grammes apparaît sur le marché, éclipse complètement la technologie de la NASA possédait en 1969 : les smarthphones d'aujourd'hui possède une capacité 1 millions de fois supérieure au matériel utilisé pour aller sur la Lune. La technologie d'aujourd'hui n'a aucune comparaison avec l'époque où l'on a marché sur la Lune, un ado a dans sa poche une merveille de technologie. Tout ceci est une remarquable prouesse technologique. Dans trente ans, tout sera encore beaucoup plus sophistiqué.

    Comment nos technologies ont elle progressé aussi rapidement ?

    Selon une théorie, à certains moments de notre histoire des extraterrestres ont influencé certains individus afin de permettre à l'humanité de progresser. Ce phénomène perdure encore aujourd'hui.

    Voyons l'homme qui a initié la révolution informatique : Steve Jobs l'homme à la marque à la pomme. Il présente le premier smarthphone.

    Voyons qui est Steve Jobs qui abandonne ses études à l'âge de 19 ans. Avec son ami Daniel Kottke qui se promenait avec un exemplaire d'un livre et puis je suis passée à "L'autobiographie d'un yogi"de Paramahamsa Yogananda ; ensuite à "RAMAKRISHNA et ses disciples".

    Beaucoup de jeunes de cette génération Jobs se passionne pour la Spiritualité orientale dans les années 1970. Pour ses proches, il ne s'agit pas d'une lubie passagère mais d'une véritable vocation. Il lisait dès ce moment le livre "La Conscience Cosmique" et c'est ce qui l'a fait basculé selon certains. Dès lors,il avait décidé de se rendre en Indes.

    Désireux de parcourir un chemin spirituel il part et son ami Daniel qui le rejoint quelques mois plus tard.

    Ensemble, ils découvrent un Guru indou qui s'appelle Haidakhan Babaji

     

    La vallée d’Haidakhan est un lieu magique et préservé, propice à la sagesse et à la méditation. C’est sur ce site hors du temps qu’apparut soudainement un adolescent d’une grande beauté un matin de l’année 1970. Il fut découvert par un groupe de pèlerins assis en silence dans une grotte de la montagne. Le visage émacié du jeune-homme était éclairé d’un regard de feu. Une longue chevelure noire tombait sur ses épaules nues. Un peu moins de 50 années s’étaient écoulées depuis la mystérieuse disparition de Babaji. Il déclara n'avoir ni père ni mère.

    002

    Babaji jeune

    008

    Le jeune-homme déclara à ses visiteurs être Herakhan Baba, l’immortel Babaji ; il affirma qu’il était revenu sur ce plan d’existence pour parachever sa mission salvatrice. Il fut évidemment difficile à ceux qui avaient connu l’ancien Babaji d’admettre que leur Maître, disparu sous la forme d’un vieillard, puisse soudainement réapparaître sous les traits d’un adolescent 48 années plus tard. Mais certains des anciens pratiquants du Krya Yoga acceptèrent de reconnaître le jeune ascète comme leur guru.

    Un procès mémorable eut lieu au sujet de la propriété du temple d’Herakhan, car le nouveau Babaji s’était autoproclamé propriétaire des lieux occupés par son prédécesseur - c’est-à-dire lui-même - au début du siècle ! Une enquête fut ordonnée mais ne put aboutir ni déterminer d’où venait cet énigmatique adolescent qui déclarait n’avoir pas de parents et être né à Herakhan 130 années plus tôt ! Il raconta aux enquêteurs qu’à sa disparition, il avait été pris en charge par un sadhu pendant 9 années et qu’il avait ensuite réussi à retrouver sa jeunesse avant de se présenter à nouveau au monde.

    Lorsque le juge manifesta son étonnement quant à son stupéfiant rajeunissement, le jeune-homme expliqua que son aspect actuel était le résultat de son ardente pratique du Krya Yoga, que les disciplines associées au Krya Yoga lui avaient permis de régénérer toutes les cellules de son corps et rendu son éternelle jeunesse. Il n’y avait donc, selon ses dires, aucun doute permis à son sujet : il était bien l’unique et immortel Babaji !

    Le plus extraordinaire de cette histoire véridique et avérée est que ce jeune-homme sorti de nulle part obtint gain de cause et récupéra l’entière propriété des biens possédés autrefois par Hairakhan Baba !

    Quelques mois plus tard, Babaji sortit définitivement de sa longue retraite silencieuse et prit le nom d'Haidakhan Baba. Dès 1974, il devint une figure spirituelle mondialement connue. Les Indiens accouraient de toutes les régions du Deccan pour se prosterner à ses pieds comme s’il s’agissait de Shiva lui-même. De nombreux jeunes Occidentaux, dont beaucoup d’Anglais, répondirent également à cet appel du Mystère et des centaines de pèlerins vinrent plusieurs années durant se ressourcer au creux de cette vallée perdue, bravant un périple difficile, obligés de traverser à gué des rivières glacées et torrentueuses et d’accepter l’inconfort et les privations.

    003

    Babaji adulte

    006

    Il faut dire que non seulement le jeune Haidakhan Babaji était un être rempli de bonté, de gentillesse et d’amour envers les autres, mais il émanait de lui une lumière tout à fait exceptionnelle.

    Plusieurs de ses disciples ont remarqué qu’à certains moments de l’année, notamment à l’époque de la cérémonie du Wessac, son corps ne projetait plus aucune ombre et qu’il ne laissait plus aucune empreinte sur le sol en marchant. Ce sont les signes symboliques de l’absence totale de ténèbres et de karma, les signes qu’Haidakhan avait bel et bien accueilli en lui la divine Présence de Babaji et atteint l’état de "Paramukta", qui confère la maîtrise absolue de la matière.

    Autour de Babaji, l’atmosphère était irréelle et magique. Tous ceux qui ont séjourné ne serait-ce que quelques jours à ses côtés parlent d’un moment suspendu hors du temps et de l’espace ; ils évoquent une sorte de voyage dans un monde parallèle totalement féerique.

    La beauté de la vallée, la magie des levers de Soleil, l’embrasement du ciel au crépuscule, les chants à la nuit tombée et le rayonnement de l’Avatar contribuaient à transporter l’âme jusque dans des régions de pure beauté où règne immuablement l’harmonie parfaite entre les êtres. De nombreuses années après sa nouvelle disparition, c’est avec émotion et nostalgie que les pèlerins de ce royaume intemporel se remémorent ces moments de joie extatique qu’ils vécurent aux pieds du divin Babaji.

    En février 1984, alors qu’il semblait en relativement bonne santé, Babaji déclara à ses proches que sa mission était terminée. Il s’allongea en souriant et s’éteignit paisiblement quelques heures plus tard. Son corps physique semblait n’avoir pas plus qu’une trentaine d’années, et émanait le doux et délicat parfum de la rose.

    À la fin de son incarnation, il se nourrissait très peu ; l’adolescent irradiant une beauté sauvage s’était cependant épaissi, et son regard de feu s’était peu à peu imprégné d’une profonde tendresse. Le divin Babaji avait absorbé dans sa chair non seulement le mauvais karma de ses disciples, mais également celui d’une partie de l’humanité afin d’accélérer notre libération et d’ouvrir la voie à l’avènement de l’Ère Nouvelle et de la Fraternité entre les hommes.

    Si aujourd’hui, nous sommes sur le point de restaurer l’Âge d’Or sur notre planète, c’est en partie grâce au don de ce noble Avatar à notre humanité.

    Béni soit son saint nom !

    OM NAMAH SHIVAYA BABAJI !

    OM SHANTI OM !

     

     

     

    Ici sa voix est entendue, son discours écrit en français.

    Voici un lien de son enseignement ICI  en PDF (en anglais)

    Il existe en effet des êtres ayant  la capacité de se manifester en chair et ce depuis des millénaires et de participer à la vie sur terre en apportant leur savoir et leur sagesse, beaucoup d'amour. Ceci est plus authentique et vrai que certains textes influencés de Baird Spalding qui, pourtant racontent certains faits réels dans son ouvrage "La vie des maîtres" dont nous avons parcouru une partie ensemble.

     

     

    « X2020 et la planète MARS2. Les grands visionnaires de l'histoire : Srinivasa Ramanujan »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :